It’s good to be back

Share

Ce matin, au détour d’une page de New York Fantasy d’Olivier Jacquemond, je suis tombé sur ces quelques lignes : “Je suis né à une époque grise dans un pays gris où le rêve l’avait cédé à la réalité de la crise économique et au chômage de masse. J’appartiens à une génération négligée, coincée entre les aspirations révolutionnaires des années 60-70 et la recherche de la jouissance des années 2000. Né en 1976, j’ai été élevé dans la France des années 80, où la télévision et l’argent imposèrent leur loi aux ménages. Ceux qui, comme moi, ont grandi à cette époque savent à quel point nous avons été sevrés de rêves.”

Coincé dans mon métro de la ligne 13 j’ai monté le son de mon Iphone et fait hurler dans mes oreilles Hello de Oasis :

“We live in the shadows and we had the chance and threw it away
And it’s never gonna be the same
Cos the years are falling by like the rain
And it’s never gonna be the same
Till the life I knew comes to my house and says
Hello
Hello! Hello! Hello! Hello!
It’s good to be back

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *