Jean-Noël Jeanneney fils de l’oligarchie française

Share

Malgré le bruit médiatique assourdissant, au coeur des polémiques sarkoziennes, des robes en chair de boeuf, cela ne m’a pas échappé… à 99 ans s’est éteint un homme libre : Jean-Marcel Jeanneney. Disons le sans crainte ce haut personnage est d’abord et avant tout une horreur orthographique pour tous les étudiants et ceux qui comme moi décident de parler de lui.

Passé ce premier agacement matinal, replongeons nous dans cette vie longue et sérieuse de serviteur de l’Etat.

JMM est d’abord Ministre de l’Industrie de Michel Debré de 1959 à 1962. Au lendemain de l’indépendance algérienne c’est lui que le Général de Gaulle choisi pour devenir le premier ambassadeur de France à Alger. Il y restera quelques mois avant de rejoindre le Conseil économique et social en 1964.

En 1968 il est ministre des Affaires sociales depuis deux ans. Emporté par les évènements de mai il est nommé ministre d’État chargé de la Réforme constitutionnelle et de la régionalisation par de Gaulle dans le gouvernement Couve de Murville. C’est donc lui qui prépare la réforme soumise au référendum du 27 avril 1969 qui entraîne le départ du général de Gaulle.

A partir de 1971 il s’éloigne du parti gaulliste jusqu’à soutenir la gauche aux élections de 1981. Sa dernière prise de position officielle est pour appeler à voter Ségolène Royal en 2007 …

Ce grand esprit politique et administratif aura donc été de tous les “bons” coups de la cinquième République …

Jeanneney est intéressant n’ont pas par ce qu’il a fait, même si l’échec répétitif peut susciter l’intérêt, mais par ce qu’il était, les raisons qui ont fait de lui un homme politique et ce qu’il nous a laissé. En fait, il est le symbole même de l’oligarchie républicaine qui suscite des sentiments particulièrement agressifs à celui qui écrit ces mots …

Le petit Jean-Marcel est le fils unique de Jules Jeanneney auquel il succédera entant que député et maire de Rioz et dont il sera directeur de cabinet quand papa sera ministre d’État dans le Gouvernement provisoire de la République française… On connait de pires façons de commencer une carrière politique …

Quant à sa descendance … pas d’inquiétude Jean-Marcel est père de huit enfants dont Pierre-Alain Jeanneney, Conseiller d’Etat, ancien directeur général de l’ART, et actuellement avocat au cabinet Veil Jourde en droit public économique, Jean-Noël Jeanneney, ancien président de Radio France et ancien président de la Bibliothèque nationale de France (2002-2007), ainsi que de Laurence Paye-Jeanneney, ancienne Administratrice Générale du Conservatoire National des Arts et Métiers (grand établissement d’enseignement supérieur) CNAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *