Paris, le manuel de survie, de Jean-Laurent Cassely

Share
couv_manuel_survie
Survivre à Paris

C’était annoncé hier matin dans un de ces quotidiens gratuits qui ne prennent que quelques minutes à être dépiautés … Paris a enfin son guide de survie. Jean-Laurent Cassely, journaliste et « auteur » qui dispose de son blog perso  signe ainsi un livre qui s’annonce bien sur caustique mais également bien utile à tous ces hères provinciaux qui un jour, on ne sait vraiment pourquoi, décident de s’installer à Paris.

Alors bien sur je ne vais pas vous dire que c’est le livre le plus fantastique que j’ai jamais eu entre les mains et pour cause, il ne sort que demain et ne connaissant pas encore l’auteur personnellement, je n’ai pas reçu d’exemplaire dédicacé. Mais pour une fois la « promo » autour de ce guide nouveau genre est alléchante …

Le Blog de l’auteur nous annonce des réponses aux questions fondamentales de la vie à Paris :

Comment survivre à un After work de jeunes cadres de La Défense, à une soirée de néochansonniers de l’Est parisien ou à une réunion panier bio ?

Comment trouver un bar sans thème ou une boutique sans concept ?

Faut-il vraiment faire la gueule en permanence à Paris ?

Comment survivre à un déjeuner dans un néo-snack parisien ?

Comment bien se comporter en situation de vernissage quand on ne connaît rien à l’art contemporain et qu’on ne tient pas l’alcool ?

Comment louer une studette sans être assujetti à l’ISF ?

Comment décrypter un flyer de soirée électro parisienne ?

Comment rester digne en soirée échangiste ?

Comment garnir son iPod de musique parisiennement correcte ?

Pourquoi les adresses confidentielles parisiennes ne le sont-elles jamais ?

Mais également ma préférée : Où trouver des “vrais gens” à Paris ?

Je cite « Dans l’esprit du Parisien moderne, les vrais gens sont un groupe d’individus qui lit Le Parisien au bar, soutient le PSG, possède une voiture et occupe des emplois comme on en trouvait avant la nouvelle économie (industrie, batiment, petit commerce, réparation …). En outre, les vraies gens ne font pas de Vélib’, ne mangent pas dans les néobistrots et se plaignent fréquemment de la politique pro piétonne de la mairie. […] On peut les admirer gratuitement dans quelques réserves : les marchés, certains cafés de la rue des Pyrénées, certaines brasseries d’angle, à la Goutte d’Or, dans les taxis et les banlieue. »

Mes chers amis parisiens sortez votre Iphone ou autre Googlephone, branchez vous sur votre application Fnac ou Amazon préférée et achetez ce livre pour que nous en sachions davantage sur nous même. Pour mes amis provinciaux et néanmoins amis (joke) vous devez avoir une FNAC ou même (chanceux) une librairie « de village » qui pourra commander ce dictionnaire de la « post civilisation » pour vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *