Mid terms J-4

Share

retrouvez toute l’actualité des Mid Terms dans le blog dédié du Monde.fr (vraiment excellent)

Obama au “Daily Show”, “un succès”. Le passage du président américain dans l’émission satirique a été “un succès”, selon le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs. Il a salué en Jon Stewart “un des meilleurs interviewers du domaine public”.

Selon la chaîne Comedy Central, l’interview d’Obama a été la troisième plus grosse audience de l’histoire de l’émission (2,8 millions de spectateurs), derrière celle d’un jeune sénateur de l’Illinois en campagne pour la Maison Blanche en 2008… Le Guardian a trouvé une bonne formule pour conclure la couverture de cette “séquence présidentielle” : “L’homme le plus puissant des Etats-Unis était l’invité du ‘Daily Show’ avec Barack Obama”. Steven Kurutz, du Wall Street Journal, a regardé l’émission et en a retenu une partie en particulier : “C’est peut-être la première fois qu’un président a été appelé ‘Dude’ lors d’une interview télévisée.”


Le retour de Bill Clinton.
L’ancien président est au coeur d’un mini-polémique depuis que le site spécialisé Politico a révélé, jeudi, qu’il avait tenté de persuader le candidat démocrate au poste de sénateur de Floride, Kendrick Meek, de jeter l’éponge.

Le but de cette tactique était de “favoriser la candidature indépendante du gouverneur sortant, Charlie Crist, afin de battre le républicain” Marco Rubio, donné vainqueur jusqu’ici. “Selon les sondages, son retrait inciterait les électeurs démocrates à soutenir [Crist], tranformant une triangulaire compliquée en une victoire assurée pour le gouverneur sortant.”

Politico assurait que le retrait de Meek était acquis, ce dernier l’ayant confirmé à Clinton à deux reprises. Mais coup de théâtre quelques heures plus tard : Meek a démenti tout retrait et même avoir discuté du sujet avec Bill Clinton. Au même moment, M. Clinton assurait à CNN qu’il avait bien tenté de persuader le jeune candidat démocrate et Charlie Crist reconnaissait sur FOX News qu’il était également au courant et avait tenu la Maison Blanche informée des derniers développements…

Ben Smith de Politico rapporte que l’idée du retrait de Kendrick Meek “est venue directement de Clinton et de Crist” et que la Maison Blanche, si elle en était informée, n’y a pas activement participé. Le New York Times rappelle que le poste de sénateur de Floride est “crucial” pour les démocrates. Une victoire de Charlie Crist, qui a laissé entendre qu’il pourrait voter avec les démocrates au Sénat, pourrait compenser des pertes démocrates dans d’autres Etats.

Etats-Unis = IVe République. Pat Buchanan, figure historique de la droite ultraconservatrice, publie une tribune dans laquelle il conclut que ce scrutin de mi-mandat ne ressemble à aucun autre. Et s’il se réjouit de la victoire républicaine annoncée, il ne peut s’empêcher d’être un peu inquiet :

Après mardi, ce pays aura voté contre le parti au pouvoir pour la troisième fois consécutive en quatre ans. Les Etats-Unis commençent à ressembler à la IVe République française.

Tea Party, 5e partie. Le Washington Post pense que “l’influence instable” du Tea Party sur ces élections “semble faire plus de mal que de bien au Parti républicain”, dont les chances de remporter certains scrutins serrés sont amoindries par la présence de candidats du Tea Party.

Reuters constate que des électeurs républicains de l’Etat de New York sont tellement ulcérés par leur candidat au poste de gouverneur, Carl Paladino (dit Crazy Carl), qu’ils ont décidé de voter démocrate.

Le mot de la fin pour Judson Phillips, le fondateur de Tea Party Nation, un des groupes qui chapeaute le mouvement conservateur.

J’imagine qu’une majorité de membres du Tea Party ne sont pas des fans de l’islam. Personnellement, j’ai un vrai problème avec l’islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *