Du changement aussi au Tibet … Le dalaï lama se met en retrait

Share

Le Dalaï Lama

Le dalaï-lama a annoncé qu’il a l’intention de quitter l’an prochain sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil. Il souhaite réduire son rôle officiel mais garder son rôle sprirituel. “Cela ne signifie pas qu’il ne sera plus à la tête de la lutte politique. Il est le dalaï-lama, donc il dirigera toujours le peuple tibétain”, a déclaré mardi 23 novembre Tenzin Taklhan, son porte-parole.

//

//

Les Tibétains en exil, installés dans la ville indienne de Dharamsala (Nord) depuis 1960, ont élu directement un dirigeant politique pour la première fois en 2001. “Depuis, Sa Sainteté a toujours dit qu’il avait un statut de semi-retraite”, a rappelé Tenzin Taklhan, ajoutant : “Depuis quelques mois, Sa Sainteté envisage d’approcher le Parlement tibétain en exil pour discuter de son éventuelle retraite.”

Selon son porte-parole, le dalaï-lama devrait évoquer son retrait lors de la prochaine session du Parlement en mars, avec la perspective de quitter sa fonction de chef du gouvernement sous les six mois. “Cela dépendra des discussions au Parlement et de leurs opinions là-dessus. Rien n’est sûr mais ce sont des choses qu’il envisage”, a-t-il précisé.

Agé de 75 ans, le lauréat du prix Nobel de la paix est considéré comme la réincarnation du premier dalaï-lama né en 1391. Il incarne la lutte des Tibétains contre l’administration chinoise au Tibet et les valeurs bouddhistes. Il est aussi l’une des figures représentant le combat pour la défense des droits de l’homme.

Via Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *