Exit Borloo??

Share

On aime ca les remaniements qui ne servent à rien si ce n’est à remplir les pages dominicales traditionnellement vides … alors voici les derniers bruits de couloirs: (retrouvez toutes ces infos sur lemonde.fr)

Dimanche 16heures 10. Jean-Louis Borloo sort du gouvernement. Il en a fait l’annonce à l’AFP. Nicolas Sarkozy lui avait proposé a justice. Cette défection peut affecter le casting qui se dessinait en fin d’après midi. Valérie Pécresse conserverait son portefeuille (recherche et universités) tout comme Luc Chatel, qui hérite aussi de la jeunesse et Bruno Le Maire qui reste à l’agriculture. “Rama Yade quitte le gouvernement”, annoncent plusieurs proches du président. C’est aussi le cas de Hervé Morin, Eric Woerth, Bernard Kouchner. Roselyne Bachelot reste. Elle pourrait devenir responsable de la solidarité et des personnes âgées.Nathalie Kosciusko-Morizet récupérerait l’écologie. Eric Besson reste et récupèrerait l’industrie, tandis que Christian Estrosi est donné partant,mais pas à 100%. Le ministère de l’identité nationale devient un simple secrétariat d’Etat et est rattaché au ministère de l’intérieur de Brice Hortefeux. Frédéric Lefevre et Thierry Mariani font leur entrée au gouvernement.

Dimanche 16 heures. Jean-François Copé va devenir secrétaire général de l’UMP. “Le président a donné son feu vert pour que Jean-François Copé devienne secrétaire général de l’UMP et travaille main dans la main avec Brice Hortefeux”, annonce au Monde l’entourage de Jean-François Copé. Samedi à l’Elysée, M. Sarkozy lui avait proposé l’intérieur plutôt que l’UMP. Jean-François Copé a donné sa réponse définitive dimanche. ”On s’est reparlé dimanche en fin de matinée. J’ai décliné l’intérieur car je souhaitais le parti, par souci de cohérence, déclare au Monde M. Copé.  ”Le président m’a dit: “pas de problème, j’ai décide de te faire confiance. On fonce””, poursuit M. Copé. M. Copé ne voulait pas en plus prendre le poste de M. Hortefeux, avec lequel il est en très bons termes. Dimanche 13h05. Le gouvernement sera annoncé “plutôt demain. A confirmer”, indique par SMS Franck Louvrier, conseiller en communication de l’Elysée. On est parti tôt ce matin, mais la machine menace de s’enrayer sur deux dossiers: que faire de Borloo et des centristes, alors que l’ancien ministre de l’écologie est à couteaux tirés avec François Fillon? Peut-on vraiment confier l’UMP à Jean-François Copé, qui a réfusé hier l’intérieur. De là dépendent toutes les autres nominations en cascade. L’Elysée se donne donc un peu d’air, même si une annonce dans la journée ne peut pas être exclue. Il faut du temps pour finir un remaniement engagé … il y a six mois

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *