officiel : Borloo claque la porte

Share

Jean-Louis Borloo ne sera pas du prochain gouvernement. Après deux jours de tractations, le ministre de l’Ecologie sortant a annoncé, lors d’une conférence de presse, qu’il “avait choisi” de ne pas faire partie de la nouvelle équipe réunie par François Fillon.

L’annonce a son importance : Jean-Louis Borloo était encore donné favori pour Matignon la semaine dernière, puis à la tête d’un grand ministère social. Il annonce finalement qu’il a “choisi”, lui-même, doit-on comprendre, de quitter le gouvernement. Manière de signifier qu’il n’a pas voulu céder à la tentation d’un ministère de consolation. Et aussi qu’il faudra sans doute compter avec lui d’ici à 2012.

“Je préfère retrouver ma liberté de proposition et de parole au service de mes valeurs” au premier rang “desquelles je place la cohésion sociale”, poursuit le communiqué du ministre, qui assure cependant qu’il a “vivement remercié le président de la confiance qu’il m’a accordée au cours des trois dernières années. Grâce à lui la France a pris un virage décisif vers une croissance durable”.

S’il est trop tôt pour refaire le fil de ce week-end agité pour Jean-Louis Borloo, on peut déjà déduire ce qui s’est produit : reçu à l’Elysée samedi, alors que sa nomination à Matignon apparaîssait déjà peu probable, le ministre s’est, semble-t-il, vu proposer plusieurs postes : on l’a évoqué au Quai d’Orsay, notamment, mais aussi à la justice. Selon La Voix du Nord, il aurait exigé un grand ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, sans l’obtenir. D’où l’annonce de son départ.

La suite sur lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *