Il faut se la péter !

Share
la confiance en soi

Après quelques jours de silence réparateur, je reviens vers vous, chers lecteurs pour un mot d’humeur qui s’adresse à tous les faux modestes de la terre.

Nous avons été formatés dès l’enfance par nos parents qui nous ont répété à l’envie « il ne faut pas se vanter »… Ainsi « se vanter » est mal ! En fait le mot a deux définitions qui n’ont pas les mêmes implications :

La première : Se glorifier de qualités que l’on ne possède pas en réalité.

La seconde : Se montrer fier d’avoir fait quelque chose.

Vous pourrez donc m’accorder que si se glorifier de qualités qu’on ne possède pas en réalité est assez pathétique, se montrer fier d’avoir fait quelque chose est finalement assez naturel et sain.

Je vais vous avouer que pendant de nombreuses années j’ai appliqué la règle parentale aux deux acceptions du mot « se vanter ». Ainsi, quand j’avais un bon travail intéressant, bien payé avec de réels avantages et qu’on m’interrogeait dessus, j’utilisais mille subterfuges pour le rabaisser, le dénigrer afin de me transformer en Chandler de la série Friends, le mec dont on ne sait pas vraiment ce qu’il fait dans son bureau.

Je trouvais que les gens qui passaient leur temps à expliquer qu’ils étaient couverts de travail, de responsabilités étaient en en un mot « vulgaires ».

Appliquant mon principe de, supposée, « bonne éducation », je faisais tout pour ne pas trop parler de ma vie privée ou professionnelle, je faisais tout pour ne pas la ramener et croyez moi ca marchait…

Les gens ont fini par croire que je restais des journées entières à ne rien faire dans mon petit bureau poussiéreux de petit fonctionnaire. J’ai lu dans les yeux de gens moins diplômés, moins payés, exerçant des activités sans responsabilité et sans aucune perspective une sorte de commisération parfois attentionnée souvent franchement méprisante.

Il y a quelque mois j’ai enfin pris conscience de mon erreur à la fois technique et morale.

Technique parce qu’en fait les gens sont crédules et bien souvent bloqués sur le 1er degré. Rien ne sert d’user des outils de la bonne éducation entrés en désuétude à la fin du XIXème siècle… Un « t’es vraiment con » semble décidemment plus facilement compréhensible que le traditionnel « ton avis ne me semble pas réellement pertinent ».

L’erreur morale me semble plus grave et profonde. J’ai longtemps cru qu’il n’était pas décent de se féliciter publiquement de sa chance, de sa réussite ou de son bonheur. C’est assurément relativement indélicat à l’égard des autres qui, au fond, ne s’intéressent vraiment à vous que quand vos difficultés soulagent les leurs. Mais finalement j’ai réalisé que je n’étais probablement pas né pour soulager leurs complexes de supériorité ou d’infériorité et qu’en tout état de cause je ne devais pas me retenir d’être ce que je suis ou m’empêcher de l’exprimer… Prenons ce blog en exemple : j’y parle énormément de politique, de géopolitique, de relations internationales mais qui suis-je pour m’exprimer sur ces sujets ?

En gros une personne qui a fait toutes ses études supérieures dans ces domaines et qui y exerce des responsabilités professionnelles depuis 11 ans… il me semble que cela me donne un semblant de légitimité sur ces sujets sans que je m’interdise d’en aborder d’autres ou de faire des billets d’humeur, comme celui-ci, pour solder de vieux comptes, sans intérêts …

En conclusion vantez vous de vos succès ou qualités quand cela est vrai, assumez les et laissez se lamenter les autres… Habillez vous sexy si vous l’êtes et laissez les moches vous insulter… partez en vacances dans des hôtels luxueux si vous le pouvez et racontez nous tout en rentrant… quittez tous les soirs votre boite de nuit préférée avec une bombe différente si vous le pouvez et laissez baver les autres… offrez à vos amis le champagne un soir parce que vous avez gagner au loto et regardez les se dire “quand même il aurait pu nous payer à bouffer !”… en un mot … vivez  pour vous

IGTBB

1 thought on “Il faut se la péter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *