pas encore mort

Share

Parfois je m’interroge sur le rapport que certains hommes ont avec leur environnement personnel et professionnel immédiat.

Dans les bureaux qui m’environnent papillonne un homme qui oscille quotidiennement entre la gentillesse la plus attentive, le mépris le plus ouvert et la haine parfois violente. Il instille dans la moindre relation humaine une telle dose de conflits potentiels que sa voix sa stature et sa mauvaise foi sans borne est capable de déplacer des montagnes d’indifférence administrative.

Je ne m’interroge plus sur la motivation profonde de son caractère. Je préfère mettre cela sur le compte d’une
incontrôlable. Je suis simplement fatigué de ne pouvoir travailler dans un environnement professionnel stable, fondé sur la confiance mutuelle et la volonté de faire avancer l’intérêt général.

Tenez finalement l’idéaliste que je fus n’est pas, encore, totalement mort.

4 thoughts on “pas encore mort

  1. Je ne peux pas en dire autant de vous, que ce soit pour le Sud-Ouest ou le répondeur… :p

  2. Je tiens à préciser que l'auteur de ces lignes n'est autre que …
    Z'avez eu peur hein, cher auteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *