Ben Ali entre la vie et la mort

Share

Si les informations d’Europe 1 sont exactes deux conclusions sont à tirer :

– le peuple tunisien n’a pris que quelques mois d’avance sur ce qui était inéluctable;

– Leila Trabelsi est une des pires enflures de l’histoire de la gent féminine …

IGTBB

 

Zinedine Ben Ali

L’ex-président tunisien a été victime d’un accident vasculaire cérébral, selon plusieurs sources.

Un peu plus d’un mois après avoir été déchu de la présidence tunisienne, Ben Ali serait entre la vie et la mort. Selon plusieurs sources concordantes, l’ancien chef d’Etat aurait en effet été victime mardi d’un accident vasculaire cérébral (AVC), qui l’aurait plongé dans le coma. C’est le journaliste spécialisé dans la Tunisie Nicolas Beau, qui a révélé l’information sur son blog.

Selon les informations d’Europe 1, Zine el-Abidine Ben Ali est actuellement hospitalisé à la clinique du roi-Fahd, à Riyad, la captile de l’Arabie Saoudite. Il aurait été admis sous une fausse identité, pour des raisons de sécurité. “Son état est jugé très inquiétant”, selon Nicolas Beau, qui précise aussi que “son épouse, Leila Trabelsi, n’est plus à ses côtés.”

Confirmations

L’information a été confirmée à Europe 1 par un journaliste tunisien. “Des sources de la présidence tunisienne confirment que le président Ben Ali a été atteint d’une attaque cérébrale mardi soir”, assure Mourad Sellami. Il est à l’hôpital du roi-Fahd, qui est en connexion permanente avec des hôpitaux américains. C’est le meilleur endroit possible en Arabie saoudite.”Il est dans le coma, dans un état très grave.”

Le webzine israélien francophone JSSNEws abonde. L’organe de presse a obtenu une confirmation d’un diplomate exerçant au Proche-Orient. “Ben Ali est tombé dans le coma le 15 février en fin d’après-midi. D’après ce que nous savons, son état est critique mais les meilleurs médecins du Royaume ont été envoyés en urgence. Le nouveau président par intérim, en Tunisie, est également au courant et suit les évènements heure par heure”, explique cette source à JSSNews.

Ben Ali avait trouvé refuge en Arabie saoudite après avoir fui la Tunisie le 14 janvier. Le président avait été renversé par un mois de contestation sans précédent, baptisé “révolution de jasmin”. Du côté du peuple tunisien, les réactions sont mitigées. “Certains disent que c’est la justice divine et que finalement, il ne va pas profiter de cet argent qu’il a volé au peuple tunisien. D’autres se sentent frustrés, parce qu’ils veulent le voir jugé”, précise Mourad Sellami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *