Les blogs occidentaux regardent l’Egypte par le petit bout de la lorgnette

Share

Dans un article publié sur Bondy blog le 5 février dernier, Nassira El Moaddem, qui a passé un an en Egypte nous trace un portrait bien sombre de cette nation qui s’affirme comme la « lumière du monde arabe » et qui, selon l’auteur, aurait été assassinée par le nationalisme et la propagande.

Je suis resté perplexe au terme de ma lecture devant une vision à ce point simpliste et à sens unique de la vie politique d’un pays dans lequel on a vécu.

« En réalité, ce sont le nationalisme et la propagande qui ont tué l’Egypte. Et c’est contre eux que des millions de jeunes, des militants, des activistes et des syndicalistes se battent depuis des années. Le discours de Hosni Moubarak en a été la preuve édifiante : se présentant une énième fois comme le père de la nation, jouant sur la corde sensible de son attachement à un pays dont l’histoire est plus longue que celle de tous les Etats occidentaux réunis. Il faut assister aux cours dans les universités égyptiennes, lire les commentaires dans la presse gouvernementale pour se rendre compte de la puissance du discours nationaliste dans les esprits des décideurs. »

Déjà l’Egypte n’est pas morte, loin de là, et l’on doit pouvoir condamner le régime en place comme ne correspondant pas à notre vision du monde, tout en reconnaissant que l’Egypte est le pivot de ce qui reste de stabilité au Proche-Orient, que c’est la seule puissance militaire importante de toute l’Arabie, rempart d’Israël elle est aussi le rempart des pays arabes vis-à-vis de l’Etat juif. Sans l’Egypte pacifique la paix n’a aucun avenir dans cette région du monde. Le président Moubarak n’est pas seulement un dictateur, il est aussi le parrain de la seule véritable bonne idée de Nicolas Sarkozy l’Union pour la Méditerranée morte née sous les coups de butoir d’Angela Merkel mais néanmoins la seule organisation où siégeaient ensemble Israël et les pays Arabes.

Il s’agit de dresser objectivement ce qu’est la politique de Moubarak ; il s’agit de réaliser que « le nationalisme » vomi par les bonnes consciences françaises est ce qui a permis aux nations arabes de survivre depuis les années 50 et que pas un seul Egyptien ne renie son nationalisme au contraire… Ils adorent l’Egypte et rêve de se débarrasser de Moubarak non pas tant pour des raisons politiques que pour des évidences économiques… l’Egypte a faim…

Il s’agit de reconnaître que des manifestations « monstres » réunissant au total 1 million de personnes dans la rue c’est important mais que finalement c’est trop peu pour que la révolution dans un pays de 90 millions d’habitants soit durable … en proportion c’est nettement moins que pour les grèves de 1995 en France même si la situation est, c’est évident, totalement différente.

Tout ca pour dire à Nassira et à Bondy blog qu’il faut arrêter le pseudo journalisme qui cache en fait une prise de position idéologique tout à fait respectable mais incompatible avec le rôle d’analyse.

IGTBB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *