Quand politique rime avec pathétique Gremetz n’est pas loin…

Share

Le député de la Somme s’est encore illustré à l’Assemblée nationale faisant honte à tous les électeurs picards. Alors qu’une réunion de crise réunissait mercredi 16 mars les ministres de l’Écologie et de l’Énergie, des représentants de chaque groupe politique, les patrons des principaux groupes industriels de la filière nucléaire ainsi que les organismes de surveillance, Maxime Gremetz s’est invité à la tribune où il a monopolisé la parole pendant près d’un quart d’heure afin de “défendre les droits du Parlement”.

L’objet de cette protestation officielle ? Les voitures des membres du gouvernement obstrueraient l’entrée de l’hémicycle. Proférant diverses insultes de son cru, l’élu du peuple finit par quitter la salle sous les regards abasourdis de ses collègues…

Parfois il y a des révolutions qui se perdent !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ln6ztJDqj4M]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *