J’ai rencontré un être sociable…

Share
l’être sociable

La tristesse est parfois équivoque. Elle est comme une gangrène qui pénètre chaque pore de votre peau ; elle vous rend terne et plus associable encore. Cette tristesse est le venin fondateur d’un cercle vicieux qui petit à petit vous transforme en solitaire, aigri, oublié et abandonné d’un monde qui avance trop vite pour ceux qui se sont laissés aller aux sentiments.

 Toi qui n’a pas la chance d’être naturellement heureux comme ces lucioles qui brillent aux terrasses des cafés ; toi qui ne veux pas disparaitre dans le bitume de nos villes ; tu contrôles, tu calcules tes mots, tu maitrises le monde qui t’entoure, tout simplement pour en faire partie intégrante.

 Tu es un être sociable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *