La violence à l’école, une vision partielle

Share

Un rapportélaboré par l’Observatoire international de la violence à l’école met en exergue un fait dont seuls les intéressés pouvaient témoigner :  si les enseignants sont d’abord les victimes des violences des élèves, en ce qui concerne les chefs d’établissements, la violence est d’abord le fait des parents d’élèves.

Les universitaires Georges Fotinos et Eric Debarbieux ont analysé les réponses de 1 542 des quelque 7 000 personnels de direction des collèges et lycées français. Durant l’année scolaire 2009-2010, un chef d’établissement sur huit a déposé plainte pour des violences verbales. Un sur sept a été menacé physiquement une fois et un sur vingt à plusieurs reprises.

C’est le seul aspect que des journaux tels que Le Monde ont retenu de cette enquête et pourtant le document de 97 pages que vous trouverez en cliquant sur ce lien est plus complexe à analyser. En effet vous noterez en page 31 que Près de 9 Perdir (personnel de direction) sur 10 se disent respectés par les parents. L’étude met en exergue ce “massif” sentiment de respect qui est encore plus net quant à la relation avec les élèves puisque 95%  des PERDIR s’estiment respectés par les élèves.

Pour comprendre ce monde complexe qu’est l’école il faut parfois aller au delà des images d’Épinal et rendre à Caligula ce qui lui revient (ps oui je sais c’est César mais là ca colle mieux).

IGTBB

La violence à l'école

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *