Laurent Gbagbo arrêté

Share

Laurent Gbagbo

L’ancien président Laurentbagbo a été arrêté aujourd’hui à 15 heures (heure française) à la suite d’un assaut des forces d’Alassane Ouattara sur sa résidence. Il a été amené au Golf hôtel, le quartier général d’Alassane Ouattara, et sera présenté à la justice.

Il n’existe pas de vidéo connue de l’assaut, la question de la participation des forces internationales fait donc débat, en particulier celle de la France. Les pro-Gbagbo sont convaincus que la force française Licorne est derrière cette arrestation et dénoncent le rôle da la France dans le conflit.

Pour Alassane Ouattara, maintenant, c’est le chantier de la réconciliation nationale qui s’annonce. Le président devrait s’adresser à son peuple dans la soirée.

Lire le récit de la journée de dimanche.

17h50 La secrétaire d’Etat américaine s’est exprimée à propos de l’arrestation de Laurent Gbagbo. Elle a déclaré que c’était «un signal fort pour les dictateurs qui ne peuvent pas ignorer la volonté de leur peuple».

17h40 Une source au ministère français de la Défense confirme que l’Onuci et la force Licorne ont bien été «en soutien» de l’opération d’arrestation de Laurent Gbagbo, même si elles n’ont pas participé à l’opération elle-même.

-> A lire, un portrait d’Alassane Ouattara et un autre de Laurent Gbagbo.

17h25 Dans un communiqué, l’association Human Rights Watch veut rappeler que de nombreux crimes seraient imputables à un camp comme à l’autre : «Les forces loyales au président élu Alassane Ouattara ont tué des centaines de civils, violé plus de 20 femmes et filles perçues comme appartenant au camp de son rival, Laurent Gbagbo, et incendié au moins 10 villages dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les forces loyales au président Gbagbo ont, quant à elles, tué plus de 100 partisans présumés de Ouattara.»

L’association appelle Alassane Ouattara à prendre des mesures décisives et à engager… lire la suite de l’article sur Libération.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *