Christine Lagarde et le FMI ou le sens de l’Etat de la gauche française

Share

 

Christine Lagarde

En 2007 l’ensemble des élus de gauche réclamait l’union sacrée autour de la candidature de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI au nom des intérêts de la France. 4 ans plus tard alors que la présidence DSK prend fin dans une pathétique et douloureuse tartufferie, les mêmes élus démontrent un certains sens de l’Etat en essayant de torpiller depuis Paris la seule candidature française viable à la succession de DSK.

Que se soit du fait du vision politicienne et partisane comme l’incroyable Cahuzac ou parce que idéologiquement les intérêts de la France de les intéressent en aucun cas comme Eva Joly et Nicolas Hulot; les politiciens de gauche montrent, à mon grand désespoir, la limite de leurs raisonnements politiques.

Pour l’ex-Madame le juge, Eva Joly, candidate à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts la nomination de la ministre de l’Economie Christine Lagarde à la tête du FMI est une mauvaise idée parce qu’elle a des  “casseroles” dans l’affaire Tapie…  Elle est suivie en ce la par Jérôme Cahuzac qui est, doit on le rappeler, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale et qui, à ce titre, est censé se placer un peu au dessus des clivages partisans …

Que reproche t’on à Christine Lagarde? D’avoir fait régler définitivement cette affaire par une procédure prévue par la loi…

On croit rêver quand on sait que finalement cette soi disante “affaire Tapie” n’est que l’un des derniers avatars du scandale du Crédit Lyonnais, qui aura coûté 15 milliards d’euros aux contribuables et dont l’entière responsabilité pèse sur un gouvernement socialiste, des élus socialistes et radicaux ainsi que sur des hommes d’affaires proches … du parti socialiste. On aimerait finalement un peu de décence et de retenue sur ces questions de la part d’élus de la République qui ne sont pas exemptes de critiques dans cette “affaire”.

Nicolas Hulot a pour sa part fait preuve d’un peu plus de classe que ces congénères en saluant une “personne compétente, respectée et respectable” mais en regrettant que la France ne soutienne pas la candidature d’un pays émergeant … ce qui aurait naturellement pour conséquence que l’Europe ne disposerait plus d’aucun poste à responsabilité dans les organisations internationales mais finalement pourquoi se soucier de l’intérêt de la France et de l’Europe quand on est seulement … candidat à l’élection présidentielle…

IGTBB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *