EDF devrait entre 5 et 10 millions d’euros à près de 4 millions de particuliers

Share

Via Le Monde

EDF doit rembourser de l’argent trop perçu à des millions de personnes qui ont résilié leur contrat, selon le rapport annuel du médiateur national de l’énergie que s’est procuré le quotidien Le Parisien. “EDF est pointé dans ce rapport comme l’un des plus mauvais élèves de l’année”, a indiqué le quotidien en mettant en avant le non-remboursement par EDF des trop-perçus en cas de résiliation de contrat.

Le problème “est qu’une partie des consommateurs n’est pas au courant. Pire, même quand ils le sont et envoient un courrier, il arrive dans de très nombreux cas qu’EDF invoque toutes sortes de raisons pour ne pas rembourser”, écrit-il. “Selon nos calculs, sur 4 millions de particuliers qui résilient leur contrat chaque année (déménagement, changement de tarifs ou fournisseurs, décès), EDF doit de l’argent à deux millions d’entre eux”, ajoute-t-il.

Le quotidien précise qu’une partie des personnes ayant résilié leur contrat ne pourront se faire rembourser automatiquement si le trop-perçu est inférieur à 15 euros. Ils doivent en faire expressément la demande par écrit, ce qu’ils ne font pas toujours. “Si les montants au niveau individuel sont souvent dérisoires, le cumul des sommes, en revanche, est particulièrement impressionnant”, écrit le quotidien, qui évalue le montant total du “préjudice” entre 5 et 10 millions d’euros.

Marc Aldebert, directeur du service national consommateurs d’EDF, a de son côté indiqué au Parisien que le groupe “a pris les dispositions pour mettre en œuvre les remboursements, conformément à la loi” sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité (NOME), applicable depuis le 1er janvier, qui exige un remboursement automatique des trop-perçus.

Les consommateurs de gaz et d’électricité ont adressé en 2010 quelque 17 500 réclamations au médiateur national de l’énergie, soit 25 % de plus qu’en 2009, pour se plaindre de problèmes rencontrés avec leur fournisseur d’énergie. “Les consommateurs qui s’adressent à moi pour le traitement de leur litige ont majoritairement le sentiment de n’avoir pas été entendus et de subir de véritables parcours du combattant”, pointe le médiateur de l’énergie, Denis Merville. Les réclamations proviennent à 43 % de clients de GDF Suez, à 38 % de clients d’EDF, à 12 % de clients de Direct Energie et à 4 % de clients de Poweo, selon le rapport annuel du médiateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *