c’est un peuple qu’on assassine : le barrage de Belo Monte

Share
Raoni SIGNEZ LA PETITION

Le chef indien Raoni pleure en apprenant la décision du gouvernement brésilien. Celui-ci vient, en effet, de donner le feu vert pour la construction du barrage de Belo Monte.

 

Les milliers de lettres ainsi que plus de 600 milles signatures ont tout simplement été ignorées.

Madame Dilma Roussef a signé l’arrêté de mort des peuples Xingus.

Le barrage de Belo Monte sera plus vaste que le canal du Panama et inondera au moins 400 000 hectares de forêt. De ce fait 40 000 indigènes et autres populations locales seront délocalisées et l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales sera détruit

Tout ceci pour faire de l’énergie ?

Au prix de l’humain et de la terre ?

Par Ana Herrmann Vieira

Signer la pétition de Raoni contre le projet Belo Monte

2 thoughts on “c’est un peuple qu’on assassine : le barrage de Belo Monte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *