En vrac mais pas par hasard …. Un regard depuis le métro

Share

Cher lecteur j’étais ce matin dans une rame de la ligne 2 du métro parisien, grinçante et brinquebalante, coincé au cœur d’une marée humaine dont le regard cerné laissait penser que soit elle avait partagé de folles nuits au parc de la Villette soit elle était triste de cette pluie qui s’abat en trombe sur la capitale française …

Nos amis de la Ratp s’étaient dit que ce week end était le bon moment pour repeindre la grosse ligne blanche le long des quais, la pluie aidant la dite ligne s’est transformée ce matin en bonne grosse flaque de peinture blanche… peinture à l’eau qui fait le plus bel effet quand un sombre abruti s’acharne à vouloir pénétrer dans MA rame, glisse, tombe et provoque une sorte de tsunami blanc s’abattant avec délicatesse sur mon pantalon de costume noir !

C’est donc dans la bonne humeur que commence mon “re-souvenir” de tout ce que nous avons raté ce week end …

l’Islande … c’est beau !

Je commencerai donc par la bonne humeur, comment dirais-je (?) le “bonheur” de voir un peuple transfiguré par la crise Oyé Oyé braves citoyens tournez vos yeux vers l’Islande grâce à mon désormais incontournable Korben qui nous dit que la nation des volcan nordistes “est en train de réécrire sa Constitution afin de redonner un petit coup de boost au pays et surtout dépoussiérer l’ancienne qui date de 1944. Mais pour une fois, la démocratie s’applique de manière directe et réelle, grâce à Internet bien sûr. Le gouvernement Islandais a mis en place un site sur lequel les islandais peuvent consulter l’ancienne constitution, et le brouillon de la nouvelle. Ils peuvent ainsi apporter leurs idées via les réseaux sociaux, et grâce au travail des membres de l’Assemblée qui prennent en compte toutes ces idées, c’est une Constitution proche des attentes du peuple qui est en train de se former en live sur le net. Une fois finalisée (dans 1 mois), cette Constitution sera votée par les Islandais lors d’un referendum et si elle est votée, plus personne ne pourra y toucher, pas même le parlement Islandais….” à suivre en cliquant sur le lien .

Au delà de la beauté de la démocratie islandaise, plongeons dans les eaux turquoises du lagon de Mayotte avec Jérémy Kyszka, aujourd’hui chercheur pour l’Institut de recherche et développement (IRD) à La Rochelle, qui a effectué une thèse sur “La ségrégation écologique au sein d’une communauté de dauphins tropicaux”. Le chercheur s’est notamment intéressé à la manière dont les différentes espèces de dauphins présentes à Mayotte se partagent leur habitat et les ressources, mais aussi sur le fonctionnement social intra et inter-espèces. Quand plusieurs espèces de prédateurs, voire plusieurs groupes au sein d’une même espèce, se disputent les ressources au sein de niches écologiques qui se chevauchent, leur stratégie peut d’abord consister à chercher à détruire l’autre, comme par exemple les dauphins tuant des marsouins en Europe, “mais la plus commune est l’exclusion compétitive : une seule espèce se développe au détriment de l’autre”. pour en savoir plus plongez avec moi dans Clicanoo le site spécialiste de l’info dans l’Océan indien. pour votre info le dauphin présent sur la page d’accueil du blog a été rencontré et photographié par votre serviteur dans le dit lagon …

HADOPI

On change d’atmosphère avec Zep et son blog nainsportentnawak qui s’exaspère à juste titre de la politique française sur Hadopi et le téléchargement de contenus culturels. Il met en avant la position de l’ONU  qui estime que “couper la connexion internet dans le cadre de téléchargements illégaux est contraire à l’article 19, paragraphe 2 et 3, du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques – droit fondamental de rechercher, recevoir et répandre des informations et des idées sous n’importe quelle forme. L’ONU a même demandé aux pays ayant mis en place de telles pratiques d’arrêter prestement ! Pour enfoncer le clou, 40 pays* ont officiellement signé le rapport en question. 40… mais pas la France et le Royaume Uni, qui ont déjà mis en place ces mesures liberticides au nom de la « protection de la création de demain » (on rigole pas !)…

Parce qu’on aime être “indignés” nous finirons par la fin du mythe de l’accès gratuit à la justice. C’est Émilie Rosso qui nous alerte sur Rue 89. 35 euros. C’est ce que coûtera l’accès à la justice, d’après le projet de loi de finances rectificative de 2011 que le Sénat doit adopter dans les prochains jours. Il s’agit de financer la réforme de la garde à vue votée le 14 avril dernier dont le coût est estimé à 158 millions d’euros. Le gouvernement, au vu du rapport de Philippe Marini, fait au nom de la commission des Finances, justifie aussi cette réforme par le coût de aide juridictionnelle et par les « abus de justiciables procéduriers ». Mais voilà est ce que cette décision ne remet simplement pas en cause le libre accès de tous à la justice? à vous de vous faire une idée en commençant par cet article.

Bon courage, bonne semaine, bon pressing et encore une fois même en retard … bonne fête à mon papa !

IGTBB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *