Jeremy Rifkin répond à Nicolas Sarkozy : le nucléaire c’est fini

Share

Jeremy Rifkin

Mes amis Jeremy Rifkin est de retour… les plus jeunes de nos lecteurs ne connaissent peut être pas ce pape de la prospective économique qui réveilla les étudiants de sciences politiques de la fin des années 90 en remettant en cause le fondement de notre société libérale : le travail. Oui chers amis Jérémy Rifkin est celui qui annonça “La fin du travail” en 1995.

ce livre qui a fait le tour du monde met en exergue la disparition du travail humain de masse. Il expliquait avant l’heure que nous allions vers une nouvelle répartition de l’activité avec beaucoup d’emplois très qualifiés et bien rémunérés, et beaucoup d’emplois peu qualifiés et peu payés. Le premier il reconnu que la vraie victime de la société libérale était celle pour qui le libéralisme était apparu : la classe moyenne.

Rifkin recommandait alors de développer un tiers-secteur, puisque le secteur marchand ne suffit plus à occuper tous les demandeurs d’emplois et que le secteur public est voué à s’alléger sans cesse pour ne pas handicaper la compétitivité des économies. Ce tiers-secteur correspond au secteur de l’économie sociale (associations, ONG).

Il est urgent de relire Rifkin à l’heure ou nos futurs candidats à l’élection présidentielle préparent leurs programmes …

Quoiqu’il en soit Rifkin revient plus fort que jamais et a deux cibles dans son viseur, trois en fait : Nicolas Sarkozy, la politique énergétique de la France et le nucléaire. Je vous propose de regarder cette interview qui commence à faire le tour du web et sur laquelle nous avons été alerté par la plus fidèle de nos lectrices. Une phrase reste bloquée dans mon esprit : 40 % de l’eau potable consommée en France sert au refroidissement de nos centrales nucléaire …

 

 

1 thought on “Jeremy Rifkin répond à Nicolas Sarkozy : le nucléaire c’est fini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *