Le bogosse de 1940 à nos jours

Share

Alors voilà un post qui se sert à rien du tout si ce n’est, pour moi, à maintenir un certain nombre de visites en mon absence, et à vous et bien à faire plaisir à vos yeux ! Loin de vous, perdu dans le nord du nord, je ne vous oublie donc pas et en cette journée particulière je vous offre un voyage dans le temps … votre grand-mère, sa sœur, votre maman, ses cousines, votre femme, vos soeurs et vos filles ont toutes deux points communs … Le premier c’est qu’elles trouvent minable la façon dont les hommes jugent les femmes sur des critères physiques… Le second c’est qu’elles ont toutes été en adoration devant le physique d’au moins un homme (et je ne parle bien sur pas de leur mari) !

Je vous propose donc un voyage dans les fantasmes de toutes celles pré-citées et de bien d’autres d’ailleurs…

Votre grand-mère, cette petite femme qui cache sous une sagesse apparente l’envie d’envoyer la terre entière fut elle aussi une fan , elle aussi elle connu les yeux embués par l’émotion de voir apparaitre à l’écran un bout de la chair de :

Montgomery Clift

 

 

 

 

 

 

 

MONTGOMERY CLIFT …. Elles en étaient folles , regard de braise, virilité intransigeante, un homme droit, propre et bien coiffé !!!

 

 

 

 

 

 

 

Force est néanmoins de reconnaitre qu’elles pouvaient hésiter avec une autre star de l’époque qui faisait crier dans les salles obscures :

Rock Hudson

 

On se retrouve la dans une virilité plus assumée encore… celle de l’homme qui travaille, de l’homme du peuple … croyez moi selon les témoignages en ma possession… elles auraient tout abandonné pour une ballade en bateau avec le beau Rock…

On remonte le temps doucement avec le Symbole des symboles, le révolté, immortel symbole de la jeunesse James Dean qui fait encore fantasmer dans les cours d’école ….

James Dean

Il n’aura qu’un seul vrai concurrent en la personne du King himself :

Elvis Presley

les années 70 et 80 se choisissent deux sex symboles qui ne sont finalement pas si éloignés …. c’est le culte du corps

John Travolta
patric Swayze

Ce culte semblera trouver son plus grand succès dans l’explosion internationale de la bulle boy’s band où finalement c’est l’enveloppe qui l’emporte… On la travaille cette enveloppe, on l’épile et on balance une bande son dessus 🙂

Take That

Alors finalement je dirais que le public des années 2000-2010  s’en sort pas mal avec des jeunes gens qui en plus de l’enveloppe entretenue dans de bonnes conditions présentent un certains talent…

Justin Timberlake
Taylor Lautner

1 thought on “Le bogosse de 1940 à nos jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *