L’élu démocrate exhibitionniste rend les armes

Share

(via le Monde et Menly)

Anthony Weiner

Anthony Weiner  représentant de l’Etat de New York était au centre d’un énorme scandale qui mélange une fois de plus, sexe et politique. Le fond de l’histoire c’est qu’Anthony Weiner a été pris la main dans le « slip » après avoir entretenu des relations torrides avec des demoiselles via Facebook, Twitter et SMS.

Anthony Weiner a d’abord eu la mauvaise idée d’envoyer à ses conquêtes virtuelles, des photos de lui avec une simple serviette en guise de pagne.Ces demoiselles ont également eu le droit à un zoom explicite sur le caleçon en pleine extension de notre politicien libidineux.

Problème pour Anthony Weiner, ses photos ont rapidement fait le tour du web et provoqué un gigantesque scandale outre-atlantique. S’il nie toute relation physique avec les intéressées, une de ces conquêtes aurait été mineure au moment des faits. (17ans)

Anthony Weiner a bien tenté de prétexter le piratage de son compte Twitter, mais les preuves se sont accumulées jusqu’à ce weekend. Anthony Weiner, mari d’une proche collaboratrice d’Hillary Clinton a du finalement avouer ses égarements.

Malgré ce mea culpa tardif, ce démocrate à qui l’on prédisait une carrière dans les hautes sphères politiques, a décidé de se retirer temporairement de la vie politique pour se faire soigner. Aux États-Unis, c’est bien connu, le sexe est une maladie.

Finalement, le 16 juin, l’élu démocrate  a décidé de démissionner. Selon des sources démocrates, il a appelé la chef de la minorité démocrate, Nancy Pelosi pour lui annoncer sa décision.

Nombre de ses collègues démocrates du Congrès invitaient Anthony Weiner à quitter son poste depuis que le scandale a éclaté avec la diffusion d’une photographie en gros plan du député en caleçon envoyée le 28 mai à une femme habitant Seattle via Twitter, mais qui s’est retrouvée en accès public.

Après avoir soutenu pendant une semaine que son compte avait été piraté, ce député marié depuis un an avait admis le 6 juin, en sanglots, qu’il avait menti et qu’il avait eu des échanges inconvenants avec six femmes.

Lors d’une conférence de presse, il avait admis qu’il avait envoyé un gros plan de lui en sous-vêtement, un acte qu’il avait qualifié de “blague”. “Lorsque j’ai pris conscience que je l’avais posté sur Twitter, j’ai paniqué et je l’ai retiré, puis j’ai dit que j’avais été piraté”, avait avoué M. Weiner.

“Ensuite, je m’en suis tenu à cette version et c’était une immense erreur”, avait-il ajouté, faisant allusion à plusieurs déclarations dans lesquelles il soutenait la thèse du piratage. “Je ne démissionne pas, avait-il assuré. J’ai clairement dit que j’assumais la responsabilité.”

Le président Barack Obama a accentué la pression sur l’élu en déclarant que dans le même cas de figure, il aurait présenté sa démission. Anthony Weiner avait été réélu en novembre dernier avec 61 % des voix et il était considéré jusqu’au scandale comme un candidat solide à la mairie de New York en 2013.

Commentaire rapide : le mouvement ne pourra plus s’arrêter désormais nous le savons bien mais en quoi des pratiques sexuelles peuvent elles avoir quelque conséquence que ce soit sur la capacité d’un homme ou d’une femme à exercer des mandats politiques, aussi longtemps que la loi est respectée? gardons nous bien en France de juger nos politiques sur leurs “turpitudes” sexuelles car je préfèrerai toujours un obsédé talentueux à un vertueux sans charisme …

mais bon là ce sont les Etats-Unis il y avait déjà ce brave Chris Lee out en février

 

 

 

2 thoughts on “L’élu démocrate exhibitionniste rend les armes

  1. "en quoi des pratiques sexuelles peuvent elles avoir quelque conséquence que ce soit sur la capacité d’un homme ou d’une femme à exercer des mandats politiques, aussi longtemps que la loi est respecté?"

    La loi n'est respectée puisque dans l'article il est bien dit : "une de ces conquêtes aurait été mineure au moment des faits. (17ans)" ce qui est contraire à la loi, n'est-ce pas?

    Turpitudes, vous avez dit turpitudes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *