pleurer d’amour et de plaisir

Share

Divine Meryl Streep

Est-ce parce que le monde plonge chaque jour dans un chaos incontrôlable d’informations sanglantes ? Est-ce parce que notre pays sombre doucement dans une vision glauque de l’existence où se lève le voile sur les turpitudes sexuelles des uns et des autres assombrissant notre vision du monde ?

Je ne sais pas vraiment mais entre la guerre civile au Yémen, la chambre d’hôtel de DSK, le troussage de domestiques de JFK, les petits garçons marocains de l’invité mystère, les pieds de Tron et les débats sans fin dur l’identité des uns et des autres, j’ai été simplement heureux de vivre un vrai moment kitsch.

Un de ces moments où l’esprit se vide de toute chose et où l’on savoure le bonheur  d’histoires d’amour entremêlées, de chansons entraînantes, de sourires radieux et de larmes sans conséquences. Oui jeudi j’étais devant M6 et je regardais Mama Mia avec la sublimissime Meryl Streep. Pas un parmi nous ne peut nier que ces paroles lui parlent, qu’elles lui racontent ne serait ce qu’un épisode romancé de sa vie. Pas un ne peut nier que purée ca fait du bien, un instant, juste un instant, de se souvenir et de pleurer d’amour et de plaisir …

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *