En vrac mais pas par hasard … un regard avec vue sur les jardins

Share

Le soleil brille au loin traversant par moments les fenêtres de mon bureau pour me rappeler que certains ont la chance de se dandiner au bord d’une piscine … pensez donc certains sont même payés pour le faire ! Quoiqu’il en soit malgré les vacances, la cravate qui m’arrache la gorge voici en quelques liens ce dont j’aurais aimé parler cette semaine sans en avoir le temps …

Île de Moorea - Océan Pacifique

On entend souvent des commentaires étonnants du genre « l’outre-mer ça sert à quoi ? ça rapporte quoi à la métropole ? ». Soyons clairs je ne réponds jamais à ces interrogations si ce n’est en renvoyant la question à nos amis Bretons ou Niçois …. Mais pour une fois je veux partager avec vous une découverte incroyable rapportée par Le Monde.fr : Selon des chercheurs japonais, les fonds sous-marins du Pacifique contiendraient près de 100 milliards de tonnes de terres rares, soit plus de 1 000 fois la concentration que l’on trouve sur la terre. Jusqu’à présent, ces dix-sept minerais, (yttrium, terbium, dysprosium, etc.) nécessaires à la fabrication de nombreux produits de haute technologie — des téléphones portables aux écrans LCD en passant par les voitures électriques et les éoliennes — étaient naturellement présents dans le sous-sol mais très difficiles à extraire, et dans des conditions environnementales et sociales désastreuses. Surtout, ils sont exportés à 97 % par la Chine, qui dispose d’environ un tiers des ressources mondiales et qui en contrôle les prix en réduisant les volumes commercialisés. La découverte des scientifiques japonais pourrait changer la donne. Les résultats de leurs recherches, publiés dimanche dans la revue britannique Nature, démontrent que les fonds sous-marins contiendraient près de 100 milliards de tonnes de terres rares, soit plus de 1 000 fois la concentration que l’on trouve sur la terre. Les minerais rares ont été repérés dans la boue du fond de l’océan, sur une superficie de 11 millions de mètres carrés, en particulier dans l’est du Pacifique Nord et dans le centre du Pacifique Sud.

Mon enfant est insupportable !

Dans un autre genre, Claire Levenson nous parle dans Rue 89 du best seller de l’année aux Etats-Unis. Il s’agit d’un livre de comptines plein d’animaux bariolés, de bébés assoupis, et de rimes truffées de « fuck » et « shit » (« putain » et « merde »). « Go the Fuck to Sleep », un titre que l’on pourrait traduire par « endors-toi bordel ! », est devenu le chouchou des jeunes parents américains. Dans cette parodie des berceuses en vers, chaque page met en scène la frustration croissante d’un parent qui ne parvient pas à faire dormir son bébé. « Ton ours en peluche, je l’emmerde ! », pense tout haut le parent du récit. Taboue, refoulée, la rage parentale éclate au grand jour, et l’auteur Adam Mansbach invente un nouveau genre : le faux livre pour enfants qui fait rire les adultes.

 

sexsomnie (?)

Tout aussi taboue et de plus en plus semble-t’il, le viol revient discrètement dans les pages du Monde.fr avec cette histoire abracadabrantesque d’un Britannique accusé du viol d’une adolescente qui a été acquitté lundi après avoir réussi à faire reconnaître qu’il souffrait de “sexsomnie”, état qui décrit une personne ayant des relations sexuelles dans son sommeil. L’homme était accusé d’avoir violé une adolescente de 16 ans que la famille avait accueillie pour une nuit, en septembre 2009. Le lendemain du viol, M. Davies avait été surpris de voir que la fille avait fui le domicile, et lui avait envoyé des textos lui demandant si tout allait bien. Un tribunal de Swansea, au pays de Galles, a relaxé Stephen Lee Davies, 43 ans, qui arguait qu’il était innocent car il ne pouvait pas s’empêcher de faire l’amour quand il dormait. NO COMMENT !

martine perd son temps sur facebook

Korben lui nous apprend comment utiliser discrètement Facebook au bureau en faisant croire à son chef trop curieux qu’on travaille comme un acharné ! Ainsi, si vous êtes accro à Facebook et que votre petit chef préféré passe régulièrement dans votre dos pour vérifier que vous remplissez activement votre fonction d’esclave, c’est le moment de connecter votre compte Facebook à http://www.hardlywork.in/ qui propose d’afficher un faux document Excel rempli des annonces de vos amis. Facile, discret l’outil « anti productivité » de l’année !

Have Fun

IGTBB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *