J’ai malheureusement rencontré Promovacances et Tunisair

Share

indexNous les attendions ces vacances au soleil … la plage, la piscine, la chaleur et quelques jours … enfin seuls et libérés des contingences parisiennes…

Tout pouvait nous arriver, qu’importe nous étions heureux, heureux même de grincer, de râler, de nous étonner voire d’être abasourdis par le traitement que les tunisiens réservent aux touristes mais nous reviendrons dans un autre post sur cette Tunisie et sa conception très parisienne du tourisme…

4H00 Le départ

Nous sommes le 22 aout 2011. Notre programme, affiché dans le hall de l’hôtel Vime Lido, indique qu’un bus viendra nous chercher à 4h00 du matin pour nous mener à l’aéroport de Carthage-Tunis afin de retourner en France à destination de Paris Orly sud. Nous connaissions désormais bien la raison de ce départ matinal car finalement Tunis n’est qu’à 45 minutes à peine de l’hôtel et l’enregistrement est prévu à 7H00 pour un départ à 7H50 par le vol Tunisair  TU 716. Mais nous savons que ce bus affrété par promovacances va faire le tour de tous les hôtels d’Hammamet afin de récupérer les autres brebis du troupeau de français venus profiter de la nouvelle démocratie tunisienne.

7H20 Embarquement ?

Ayant survécus à la conduite pour le moins rocambolesque de notre chauffeur, ayant réussis à nous enregistrer, à passer par le Duty free où, sachez le, on accepte que les paiements en euros… Nous voici encore frais et dispos dans la salle d’embarquement à 7H20 au moment même où l’écran affiche « embarquement »… A 8H30 pas un seul passager n’a réussi à lever ses augustes fesses du siège où elles reposent et l’hôtesse d’accueil, à la coupe de cruella orientale, poursuit avec conscience son activité de nettoyage des ongles de la main gauche… Poussé par une pressante envie de café nicotiné je m’enquiers « aimablement » auprès de la dite dame de la suite des évènements : « Monsieur (me dit elle) il y a une grève des personnels techniques et je ne sais pas quand vous décollerez ni même si vous décollerez »… Moi, toujours aimable, l’interroge sur son intention d’informer les passagers ce à quoi elle me répond « ils (je ne sais qui sont ces ils) le feront bientôt »…

9H00 « Embarquement immédiat »

Vous n’imaginez pas notre joie et surprise quand résonnent ces deux mots dans les haut-parleurs de l’aéroport… Nous nous entassons avec sourire dans les bus qui nous mènent vers un bel avion décoré à la mode du début des années 80 et nous nous installons dans nos sièges rembourrés.

10H00 Striptease dans l’avion

Oui bien sur il fait 40° à l’ombre et ce satané avion n’est pas à l’ombre … Il n’a pas avancé d’un mètre et les premiers passagers commencent à déambuler entre les sièges torses nus à la recherche d’un verre d’eau et de quelques explications. Ils découvrent qu’aucun départ n’est prévu mais que nous attendons, de moins en moins patiemment, la bonne volonté d’au moins un agent technique actuellement en grève…

10H30 Première révolte

1H30 dans un avion en plein soleil et sans climatisation ça commence à échauffer certains esprits et sur injonction des passagers, Tunisair nous débarque et nous entasse dans des bus…

10H45 deuxième révolte

Les bus ne sont pas plus climatisés que l’avion et on cherche à nous garder dans les bus sur le tarmac … les passagers ulcérés forcent la descente des bus et s’installent directement à l’ombre des bâtiments de l’aérogare pour fumer une cigarette ce qui finalement oblige l’aéroport à nous rouvrir ses portes… Nous constatons sur les écrans que notre vol est toujours annoncé comme « embarquement »

11H50 agacement : le vol Tunisair pour Paris orly prévu à 11H50 décolle

15H00 Visite du DG de Tunisair et promesse de Gascon

Un charmant monsieur nous explique à quel point il est désolé du retard et promet un avion à 19HOO « au plus tard… c’est un engagement moral de ma part »…

19H30 Révolution

Prenez des français, des tunisiens et des franco-tunisiens. Laissez les mariner 11H30 avec des enfants dans une salle d’aéroport en les nourrissant d’infâmes sandwich, de mensonges éhontés et de foutage de gueule à grande ampleur… Montrez leurs le bureau des responsables de Tunisair et ça donne ceci :

A force de menaces et d’invectives, alors que discrètement des policiers en civils se mèlent à la clientèle exaspérée l’accord est trouvé entre le responsable de Tunisair et les passagers :

“-        Le responsable : vous aurez un avion à 21H30

–        Un passager : Et on fait quoi s’il n’y a pas d’avion ?

–        Le responsable : Je vous assure il y aura un avion

–        Un passager : d’accord s’il n’y a pas d’avion on t’éclate la gueule c’est clair ?

–        Le responsable : oui”

Les dits passagers se sont installés devant la porte du bureau interdisant au personnel de Tunisair d’en sortir jusqu’à l’annonce officielle de l’embarquement …

21H00 « Embarquement immédiat »

21H30 : « mesdames messieurs Tunisair est heureux de vous accueillir… Je vous informe que nous attendons l’autorisation des autorités européennes pour décoller… »

22H00 « Décollage à destination de … Roissy Charles de Gaulle… »

C’est donc avec 14H00 de retard que notre avion décolle en direction du mauvais aéroport … 14H00 pendant lesquelles nous avons été les victimes des mensonges et de l’incompétence ahurissante de la compagnie Tunisair, incapable de gérer une crise.

14H00 pendant lesquelles aucun représentant de l’agence en charge du voyage, Promovacances, n’est venu ou n’à chercher à prendre contact avec ses clients et depuis notre retour … rien pas même un message d’excuse  si ce n’est le mail automatique qu’ils transmettent à leurs clients dont l’objet est : « Avez-vous passé un bon séjour ? Votre avis nous est précieux » … Ils ne vont pas être déçus mais ma réponse sera transmise par lettre recommandée …

IGTBB

3 thoughts on “J’ai malheureusement rencontré Promovacances et Tunisair

  1. Ça me rappelle tellement mes 10h passées a attendre a l aéroport D hurghada en Egypte… Sauf qu en prime ils avaient perdu nos valises et les avaient allégées …

Répondre à Evaline Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *