J’ai rencontré le massage Thailandais

Share

indexAlors voilà ce cadeau en forme de coffret “bien être” attendait patiemment sur mes étagères depuis janvier le moment idoine où il pourrait parfaitement jouer son rôle : participer à mon bien être général… En ce dernier jour de longues et agréables vacances j’ai sauté le pas, j’ai ouvert le coffret et j’ai cédé à la première tentation : le salon de massage thaïlandais avec une offre sur mesure : une séance de 30 minute de réflexologie plantaire suivie d’une nouvelle demi heure de modelage thaï traditionnel.

Rendez vous pris pour 11H00 je me suis sereinement rendu au Laï Thaï dans le 11ème arrondissement de Paris. J’aurais du mal à vous décrire l’atmosphère de cet établissement si ce n’est en un mot : sérénité. Tout y respire le calme, du mobilier en bois aux lumières tamisées avec bien sur la petite musique asiatique qui a pour intérêt majeur de ne pas être entêtante mais seulement douce et glissante à tel point qu’on fini par ne plus y prêter attention.

Je pourrai revenir plus longuement sur la réflexologie plantaire mais sachez qu’on ne nous ment pas. Ces doigts qui s’enfoncent dans vos pieds font remonter jusqu’aux épaules des vagues de chaleur insoupçonnées. Vos sentiments se partagent entre une volupté réelle et des douleurs qui n’en sont pas vraiment… l’apparence du massage et du soin, la réappropriation du pied tellement méprisé dans notre culture occidentale, sont des instants qu’on souhaiterait sans fin !

La technique du massage Thaï se fonde quant à elle essentiellement sur le principe des lignes d’énergie ou Sen qui  correspondent non pas à des organes mais à de l’énergie vitale traversant le corps que l’on appelle encore Prana. Théoriquement, il existe quelques 72 000 Sen mais concrètement, le praticien ne prend en compte et n’utilise que 10 Sen. Ce sont ceux qui sont considérés comme étant les Sen de base à partir desquels toutes les autres lignes d’énergie dérivent. Les différentes pressions du massage thaï se rattachent donc entièrement à ces lignes. Les mouvements de massage peuvent être réalisés à l’aide de la paume, des pouces, des pieds ou encore des coudes.

Concrètement vous êtes allongé sur un matelas à même le sol, sur le ventre, vêtu d’une sorte de pyjama ample et plutôt confortable car le vrai massage thaï s’effectue habillé ce qui peut par exemple le différencier du massage pratiqué par quelques chinoises de Paris et où les hommes viennent chercher plus que de simples caresses…

Ici la masseuse vous explose chaque partie du corps avant de vous faire passer d’une posture de yoga à une autre au travers de plus ou moins doux étirements. Sachez le le massage thaï n’est pas fait pour les chochottes !

J’ai lu sur Internet que « le principal objectif d’une séance de massage thaï est d’amener le patient à une sensation de bien-être total. Le corps s’étire, se libère, se relaxe et peut ainsi reprendre des forces. Le corps acquiert, d’autant plus, la possibilité de devenir plus souple et toutes les tensions se relâchent. Par l’action du massage thaï, la circulation du sang est stimulée d’une manière positive, de même les Sen ou lignes d’énergie ; le corps retrouve son équilibre. »

Alors pour être honnête je ressors de cette séance absolument épuisé, les épaules en charpies mais heureux comme un pape nouvellement élu ! si vous en avez l’occasion courez y !

IGTBB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *