Aujourd’hui, j’ai fait le choix de l’espérance

Share

Martine Aubry

Rien ne me prédestinait à un jour me rendre à une primaire socialiste pour glisser nonchalamment un bulletin de vote rose dans une urne républicaine. Et pourtant mes amis, ce matin, comme de très nombreux français, je me suis rendu à mon bureau de vote pour choisir.

Choisir. C’est l’essence même de la démocratie.

Ce matin, sur le chemin des croissants et sous une pluie désagréable, j’ai fait le choix de l’espérance. Un choix simple et catégorique qui n’avait qu’un objectif, nous permettre de tourner enfin la page du conservatisme. C’est la quatrième élection présidentielle pour laquelle je vais voter et j’espère enfin ne pas me tromper de combat.

Je ne vous le cacherai pas, j’ai voté avec toute la force de mes convictions pour Martine Aubry. Pour une femme qui ne change pas d’avis au gré des sondages et des modes. J’ai voté pour Martine Aubry, non pas pour changer la vie mais pour trois raisons particulièrement objectives.

La première est certes injuste mais elle est incontournable. Je crois qu’il est grand temps de démontrer aux yeux de tous que la France est capable de s’abandonner aux bras d’une femme ; que notre pays n’est pas celui des droits des hommes mais des droits de l’Homme.

La seconde est une raison de fond. Lors du dernier débat, en quelques minutes, Martine Aubry a égrené les quelques réformes symboliques qui étaient à mes yeux incontournables pour les premiers mois d’une présidence de progrès : la fin du cumul des mandats, la loi sur la complète égalité des droits, la suppression d’Hadopi, la modification de la loi sur les collectivités territoriales, rendre aux enseignants leur statut et leurs revenus de cadre en responsabilisant leur action…

Mon cœur s’emballe. Cela faisait longtemps qu’un homme politique n’avait en quelques phrases reprit l’essence même de mes convictions personnelles !

La troisième raison, c’est la force des convictions. Et non chers amis, elle le répète à l’envie : ELLE, elle n’a pas changé d’avis. Contrairement à François Hollande, Martine Aubry a ses convictions ancrées au cœur, elle n’a pas dévié de sa ligne idéologique et je suis pour ma part convaincu que si elle accède à la présidence de la République, ces réformes précitées, seront toutes appliquées. Nous aurons à l’Elysée une femme qui ne transige pas, une femme dont les certitudes effrayent nos amis conservateurs… que demander de plus ?

Mes amis voici un euro bien dépensé, un euro pour faire rêver la France.

 

3 thoughts on “Aujourd’hui, j’ai fait le choix de l’espérance

  1. depuis la merveilleuse contrée des bisounours politiques je te remercie pour ce commentaire très sympa 🙂

  2. Mr Sarkozy aussi était contre le cumul des mandats, il avait promis de ne pas toucher aux retraites et à fait un tas de promesses qu'il n'a pas tenu. Tu penses vraiment que Mme Aubry va régler tous les problèmes ? Je te souhaites bonne route avec les bisounours 🙂 Mais je vais continuer de suivre ton blog qui me plait énormément 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *