G20 : La nuit à 37 000 € du père la rigueur

Share

Je sais c’est toujours facile de sortir ce genre d’information qui fait mal à l’humeur et au portefeuilles et pourtant… après quatre années de pouvoir, d’erreurs, de communication lamentable … Nicolas Sarkozy n’a toujours rien compris. En étant le chef d’Etat qui a dépensé le plus d’argent pour se loger lors du dernier G20 qui se déroulait pourtant en France … notre président a démontré qu’il était incapable de se contenir et pendant qu’il nous arrache nos derniers euros au travers de l’un des plans de rigueurs les plus injustes de l’histoire (on y reviendra), il dépense sans compter, sans même réfléchir aux conséquences sur son image … Que voulez vous quand on est con, on est con !

Mais j’exagères, comme d’habitude, lors de l’annonce du plan de rigueur, François Fillon a annoncé le “gel” du salaire du Président de la République… oui oui ce même salaire augmenté de 140% en 2007 ….

 

Article de la Dépêche

En pleine crise économique, et alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs à la recherche des milliards manquants, le prix de la nuit d’hôtel de Nicolas Sarkozy à Cannes, la semaine dernière pour le sommet du G20, frise la provocation.

En dépensant un peu plus de 37 000 € pour une nuit dans une suite de l’hôtel Majestic de Cannes, le Président français se hisse sur la plus haute marche du podium des dirigeants peu regardants à la dépense. Il devance Barack Obama et Silvio Berlusconi, hébergés au Carlton voisin, pour respectivement 35 000 € et 29 000 € la suite. Le président chinois Hu Jintao, objet de toutes les attentions, a payé trois fois moins cher sa chambre au Gray d’Albion, soit 11 600 €. Sans pour autant dormir dans un Formule1, le Premier ministre anglais David Cameron peut s’enorgueillir d’avoir été le plus économe des dirigeants présents à Cannes. Il n’aura déboursé « que » 1950€ pour une nuit au Marriott. C’est toujours 300 € de plus que le salaire mensuel médian en France. On est loin de la « République irréprochable » du candidat Sarkozy en 2007. Il ne suffira pas de geler le salaire du Président et des ministres pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *