L’abandon du nouveau ministère de la Défense nous ferait gagner 5,5 milliards d’euros

Share
Article publié dans capital.fr et qui fait froid dans le dos. on nous parle de sacrifice, de diminution des dépenses mais je suis comme beaucoup d’entre vous, j’ai l’impression que ce sont toujours les mêmes qui s’en prennent plein “la gueule” alors qu’à côté l’argent est jeté par les fenêtres  au profit de quelques interets privés et ocultes …
IGTBB
“Le Canard enchaîné a révélé qu’une information judiciaire pour corruption et favoritisme était ouverte dans le cadre du marché de la construction du futur “Pentagone à la française” attribué au groupe Bouygues. Dans le dossier de son dernier numéro “Gaspillages publics : 80 milliards d’économies tout de suite, c’est possible !”, Capital explique pourquoi ce projet est surdimensionné.
Du strict point de vue de la sécurité, le «Pentagone à la française», qui regroupera en 2015 le ministère de la Défense et tous ses états-majors à Balard, dans le XVe arrondissement de Paris, est une hérésie. «Un seul attentat suffirait pour décapiter tout notre commandement militaire», s’inquiète le général Etienne Copel, un ancien de l’armée de l’air.

De plus, ce projet de 300 000 mètres carrés pour 9 300 personnes, soit 32 mètres carrés par fonctionnaire, est surdimensionné. Les ratios habituels tournent effet plutôt de 15 à 20 mètres carrés dans le privé. Enfin, cet ensemble administratif coûtera au bas mot deux fois trop cher : le partenariat public privé signé entre l’Etat et Bouygues coûtera au final 3,5 milliards d’euros (130 millions par an pendant vingt-sept ans), alors que les travaux ne devraient pas dépasser 600 millions d’euros au coût moyen de la construction (2 000 euros par mètre carré) et que la facture des aménagements et des équipements électroniques les plus sophistiqués n’atteindra pas le milliard, même en comptant large.

La ville de Paris refusant de signer les permis de construire, le chantier n’a pas démarré. Alors profitons-en pour maintenir nos stratèges militaires sur leurs quinze sites actuels, dont la plupart sont extrêmement performants, comme le Centre d’opérations des forces aériennes stratégiques de Taverny (Val d’Oise). Et revendons les 16,5 hectares de Balard à des constructeurs. Cette cession pourrait encore rapporter 2 milliards d’euros.”

Etienne Gingembre

1 thought on “L’abandon du nouveau ministère de la Défense nous ferait gagner 5,5 milliards d’euros

  1. Et les dépenses ne s'arrêteront pas là… Tous les services commencent à être externalisés : véhicules entretenus à l'extérieur, resto d'entreprise externalisé, maintenance idem et la cerise sur le gâteau… l'informatique et la téléphonie également (Quand on sait comment les données sont protégées dans le privé cela fait froid dans le dos) Pour en revenir aux dépenses, voici un rapport de la cour des comptes de 2010 sur le sujet ()

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *