Carnets de campagne : Ma chère Eva

Share
http://www.dontmiss.fr/img201110/evatjoly.jpg
Eva Joly, son dernier ouvrage

Je me lance d’emblée dans le tutoiement et le sentimentalisme car vois tu je ne suis pas aussi fort que toi et souvent j’ai de la peine pour celles et ceux qui se noient dans une campagne électorale.

J’ai eu de la peine en lisant dans ses yeux la souffrance de Nicolas Hulot au moment où un petit bout de femme lui piquait sa couronne en chocolat… J’ai de la peine pour ce gros bêta de Morin, souverain de pacotille, qui n’avait pas voulu voir que le roi des traîtres ne dirige jamais que du vent…

Et aujourd’hui, chère Eva, ma peine s’arrête sur toi, sur tes lunettes rouges qui n’ont pas fait mouche et sur ton avenir au sein du mouvement écologiste car, n’en doute point, en te choisissant, les Verts n’ont pas désigné leur candidate à la présidentielle mais la victime expiatoire d’un désastre annoncé.

Dire que ta campagne prend l’eau est un euphémisme. Reconnaître que l’effondrement est sans précédent et qu’il emportera les espoirs d’un grand mouvement écologiste tel qu’il fut rêvé au moment de la fondation d’Europe Ecologie est une évidence. Mais tu n’as voulu écouter personne quand on t’a mise en garde sur ces petits Verts qui veulent tout sauf le pouvoir et les responsabilités. Ils ne rêvent pas de réforme, ils ne se nourrissent que de débats internes, de discussions interminables où une seule chose est certaine : pour être « écologiste » il faut être franchement de gauche, viscéralement de gauche, uniquement de gauche …

Ne les laisse pas te montrer du doigt, ce n’est pas toi qui les emporte dans la tourmente, le boulet dans cette histoire ce n’est pas Eva mais les Verts puisque finalement 1% c’est leur score moyen à l’élection présidentielle.

J’ai beau bien t’aimé Eva il y a néanmoins des moments où tout ne tourne pas rond ! C’est quoi cette histoire effarante de fausse certification budgétaire ? Que tu racontes des conneries on peut y survivre mais que tu nous prennes pour des crétins en nous mentant délibérément c’est un pas de trop ma chère…

Ainsi ton budget a t’il été présenté à la presse le 4 octobre 2011, et a été passé au crible de plusieurs économistes de l’OFCE, via un modèle appelé ThreeME, développé par l’OFCE et utilisé à Bercy. Une “simulation des effets macroéconomiques de ton projet qui concluait que tes mesures budgétaires « constitueraient un modèle efficace pour sortir de la crise ». Mais, voilà j’apprends dans le Monde que vendredi 27 janvier, trois des quatre économistes cités dans l’étude, Paul Mailliet, Frédéric Reynès et Yasser Y. Tamsamani, expliquent, sur le site de l’OFCE, qu’ils n’ont “ni participé, ni signé, ni contribué directement ou indirectement au travail d’évaluation proposé par Europe Ecologie-Les Verts”, dans une note titrée “quand les économistes sont pris pour des pommes”. Ils précisent par ailleurs que “ce travail est la responsabilité pleine et entière de Gael Callonec (le quatrième économiste, NDLR), et n’engage que lui”. Or Gaël Callonnec, outre sa qualité d’économiste, est également… militant d’Europe Ecologie-Les Verts, investi par son parti pour les élections législatives de juin 2012 dans le département des Yvelines et porte-parole du groupe de Conflans-Sainte-Honorine.

Eva franchement ton amateurisme nous amuse, le sectarisme des Verts nous réjouis le cœur, mais si tu y ajoutes désormais la manipulation, les magouilles et les mensonges cela fait perdre un peu de sa fraîcheur à la farce…

1 thought on “Carnets de campagne : Ma chère Eva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *