J’ai rencontré le stade sadique-anal

Share

Parfois vous attrapez votre téléphone et vous cherchez un petit moment de détente, une manière de vous vider l’esprit. Certains se lancent dans une partie de Tétris revu et corrigé pour le XXIème siècle, d’autres, comme votre serviteur, se branchent sur Twitter afin d’écrire et lire des phrases qui sont rarement de grand intérêt, juste de quoi souffler, sourire, échanger.

Pour ce faire je sélectionne avec attention les membres de ma TL, celles et ceux dont les écrits peuvent parvenir jusque sous mes yeux. J’ai quelques excités de la politique, des obsédés d’une sexualité qui a leur plus grand regret n’est que virtuelle, des esprits chagrins, des chatons brillants, beaucoup de …. et quelques maniaco-dépressifs… Mais le problème avec twitter c’est qu’il suffit qu’un de vos contacts retweet une phrase d’un de ses contacts pour qu’elle parvienne sur votre mur et parfois la nausée peut vite retourner votre estomac …

C’est ce qui s’est passé ce matin.

http://4.bp.blogspot.com/-TEHlsv0JKb0/TfPk4n5GsDI/AAAAAAAAALE/wiGURYDDfl4/s1600/boite-etron-or-manzoni.jpg
no comment

L’un de mes « twitteux » a re-twitter un certains XXXX (aucune publicité pour ce triste sire) qui écrivait «  Pour tous les mecs de droite (même moins bornés que d’autres) je préconise le coup de rasoir juste au-dessous de la pomme d’Adam »… Humour, ironie, perte de repère social momentanée ou simple et direct appel au crime ? Certains ont tendance à se prendre pour Pierre Desproges avec un talent inférieur à celui de Jean Roucas et quand on les rencontre, heureusement virtuellement, on se prend à douter du sens même des mots et la possibilité même infime que certains ait été doté à leur naissance de cette chose insaisissable que l’on prénomme « intelligence »…

Pour en avoir le cœur net j’observe un peu plus le compte Twitter de notre talentueux camarade et me rend sur son blog. Le personnage a en tout cas encore contact avec la réalité puisqu’il donne à ses écrits un titre idoine proche de la notion de vomitoire !

Une fois sur la page d’accueil tout s’éclaire … on est encore tombé sur un post adolescent qui ne s’est jamais remis de sa crise existentielle et qui n’a pas été capable de donner un sens à sa vie. Le développement intellectuel du sujet s’est trouvé bloqué au stade anal. Un petit tour discret sur wikipedia nous apprend que Karl Abraham a divisé le stade sadique-anal, marquant nettement la différence entre le plaisir de déféquer, et celui de la rétention propre à l’enfant après apprentissage de la propreté. Il nommera le premier « stade d’expulsion » et le second « stade de rétention ». Ces deux sous-organisations du développement libidinal infantile seront fortement liées à l’aspect de destructivité inhérent au sadisme qui est le second penchant de ce stade d’après Freud.

Tout est clair en ce qui concerne notre vomitoire matinal ! Je cite à nouveau sa prose « On me reproche parfois d’employer l’insulte, en précisant que ce n’est pas un argument politique.

Tout d’abord, jamais je n’ai pensé ne serait-ce qu’une seule seconde faire usage de l’invective comme d’un argument politique. C’est simplement un défouloir auquel je prends plaisir. Une sorte d’exutoire qui permet d’évacuer les rancœurs quotidiennes, qu’elles soient le fait d’un homme politique ou non. Dans cet exercice que je pense salutaire, je tente, autant que faire se peut d’éviter l’attaque ad-hominem, mais c’est parfois au dessus de mes forces, particulièrement en présence d’un crétin pratiquant, d’un facho militant, d’un UMPiste forcené, d’un “socialiste” qui me trouve trop à gauche (c’est à dire pas assez de droite, si vous voyez où je veux en venir !) ou d’un journapute aux ordres. Et puis d’abord, ne sont-ce pas “eux qui ont commencé” ? »

Peut-on haïr ce pauvre garçon bloqué au stade émotionnel d’un enfant de 3 ans ? pas vraiment, mais on a le droit de se priver de la lecture de ses défécations intellectuelles et politiques dans notre quotidien. Sur twitter comme ailleurs il y a une option « bloquer » utilisons là !

pour en finir je rappelle quand même que l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme dispose notamment  : « 2 L’exercice de ces libertés [d’expression] comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire. »

Ainsi l’appel au meurtre rend son auteur passible de la prison en application du code pénal qui trouve à s’appliquer … même sur twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *