La rupture entre l’UMP et GayLib

Share

On le dit, il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux sur la réalité… c’est ce que vient de faire l’association GayLib.

les espoirs décus des Gay libéraux de l'UMP

GayLib est je cite une ancienne commission nationale de Démocratie Libérale destinée à évoquer les problématiques sociales et politiques liées à l’homosexualité. Suite à la fusion du RPR, de DL et d’une partie de l’UDF, GayLib a demandé à être intégrée à l’UMP. La mise en œuvre de ce mouvement a été encouragée et soutenue notamment par J.P. RAFFARIN, Premier Ministre, Philippe DOUSTE-BLAZY, Secrétaire Général de l’UMP, Alain JUPPÉ, ancien Président de l’UMP, ainsi que François BAROIN, secrétaire général délégué.

Les axes principaux de l’action de GayLib portent sur la création d’un débat au sein de l’UMP sur les questions sociales et politiques liées à l’homosexualité, sur l’accompagnement de la mise en œuvre de l’Autorité Indépendante contre les discriminations voulue par Jacques CHIRAC, sur la préparation du texte d’un projet de loi visant à pénaliser l’homophobie, sur l’amélioration du PACS, sur les problématiques liées à la parentalité.

Mais voilà comment peut on défendre ces nobles objectifs au sein d’un parti qui nie le principe même de l’égalité entre citoyens en fnction de leurs préférences sexuelles? C’est un dilemme avec lequel les membres de GayLib vivaient relativement bien aussi longtemps que le Président de la République faisait semblant de bien vouloir faire bouger les frontières idéologiques de son mouvement.

Sur la base de ces promesses GayLib en a avalé des couleuvres… mais la dernière est restée bloquée au milieu de la gorge de nos militants des droits des homosexuels de droite.

Nicolas Sarkozy a lancé sa campagne en fondant sa réélection sur un slogan bien proche de “Travail, Famille, Patrie”. En choisissant de cliver au maximum le débat politique Nicolas Sarkozy renonce au vote non pas des homosexuels mais des militants des droits des homosexuels : Sarkozy se déclare “pas favorable” au mariage homosexuel ou à l’adoption par des couples de même sexe. “En ces temps troublés où notre société a besoin de repères, je ne crois pas qu’il faille brouiller l’image de cette institution sociale essentielle qu’est le mariage”… Tout est dit, c’est désormais officiel Nicolas Sarkozy ne sera pas l’homme de l’égalité des droits …

La réaction ne se fait pas attendre le président de Gaylib, Emmanuel Blanc, a affirmé vendredi à l’AFP “qu’en tant que président de Gaylib, je ne peux pas engager notre mouvement derrière un candidat qui ne porte pas nos valeurs”. Cela peut vous sembler être un détail mais finalement, c’est une association membre de l’UMP qui semble se décider à abandonner le champ de bataille voire à se retourner contre son général. Ce n’est le régiment le plus puissant de l’armée UMPiste mais ce n’est peut être que le premier … A la fin du mois, le Parti Radical de Jean-Louis Borloo et Rama Yade devrait choisir son candidat … à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *