Le Guéant-Tisator ou comment faire voler les mouches

Share

«Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique».

C’est lors d’une réunion politique non publique réunissant des étudiants de l’UNI, seul syndicat étudiant de droite proche de l’UMP, mais dans sa frange la plus radicale, que le Ministre de l’Intérieur lâche cette phrase qui depuis alimente tous les débats politiques.

La méthode est connue, celle du rideau de fumée qui masque les vrais sujets. Elle est connue mais fonctionne toujours aussi bien avec une gauche incapable de résister aux appels des débats idéologiques… incapable, au grand dam d’un François Hollande qui sait que son camp perd toujours ce genre de débat.

Mais voilà c’est plus fort qu’eux… du bloggeur putéolien évadé qui chaque jour s’attaque à la Bastille, au nom de la République, au journaliste Joseph Macé-Scaron qui sur son mur Facebook tente de démontrer que la civilisation occidentale n’a rien à envier aux autres en termes d’indignité et de tyrannie… jusqu’à ce député Martiniquais affilié au PS qui décide de se faire un nom en provoquant le plus gros scandale à l’Assemblée nationale depuis l’affaire Dreyfus.

Bref, les propos sont scandaleux, ignobles ! Néanmoins, si on observe bien les deux phrases concernées on peut juste en conclure que leur auteur ne connait rien à l’histoire des civilisations. Il est évident que le premier cancre qui n’a pas dormi pendant toutes les leçons d’histoire du collège et du lycée (à l’époque où il y en avait) sait que chaque civilisation porte sa part d’ombre et de lumière et qu’à ce titre elle ne peuvent être moralement hiérarchisées d’autant plus que la morale est une notion propre à chaque civilisation et est bien mouvante selon les époques.

Comme le candidat socialiste j’aurais aimé que personne ne tombe dans le piège de l’opposition des haines et des modèles idéologiques mais c’est là peine perdue car la permanente tentation du misérabilisme a refait surface en se trouvant un chevalier blanc, M. Letchimy, député et président du conseil régional de la Martiniquequi, non content de nous resservir la soupe du colonialisme, il en fait la genèse de la Shoah« Mais vous, monsieur Guéant, vous privilégiez l’ombre. Vous nous ramenez jour après jour à des idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration au bout du long chapelet esclavagiste et coloniale. »

Alors là mes amis je vous le dis en toute honnêteté ils commencent sérieusement à me les briser avec leur vision politicienne de l’Histoire et l’irrespect incroyable pour les victimes de deux des plus grands drames de l’histoire, irrespect incroyable de récupérer ces drames qui à des fins électoralistes et qui en fonction d’intérêt corporatistes ou individuels.

Tout d’abord l’esclavage est il une invention européenne ? Rien n’est moins sur, en cherchant un peu M. Letchimy découvrirait que le code d’Hammourabi mentionne pour la Mésopotamie des sanctions juridiques conduisant à l’esclavage comme, par exemple, la répudiation de ses parents par un enfant adopté nous sommes en 1800 avant Jésus Christ. Est-ce à dire que les mésopotamiens étaient des êtres ignobles et probablement la source de l’idéologie nazie ? Bien sur que non, cela signifie que le mal est une partie de chaque culture et de chaque être…

Voici donc à quoi nous ramène cette élection présidentielle une flopée d’insultes et de méconnaissance culturelle et historique… merci messieurs pour ce que vous faites de notre République (pour les habitués du 1er degré ceci est du sarcasme).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *