Carnets de campagne : Mélenchon et après

Share

Décidément c’est la période de l’ancien ministre de l’enseignement professionnel de Lionel Jospin. Après avoir réuni ses militants autour d’un gros concert merguez genre « fête de l’huma » à la Place de la Bastille, voici qu’un 1er sondage le place en 3ème position quand un second le met à égalité avec Français Bayrou.

Pour nous ce n’est pas vraiment une surprise… souvenez-vous il y a de cela quelques mois quand, dans une fiction politique je mettais en scène la victoire de ce même Mélenchon à l’élection présidentielle et que l’un de mes amis me signalait que le manque de « crédibilité » de cette conclusion gâchait un peu le plaisir de la lecture… le même ami me disait hier soir qu’il ne serait plus vraiment contre glisser ce bulletin de vote dans l’urne au 1er tour alors qu’au second il serait certains de faire ce choix…

Ce n’est pas vraiment une surprise car l’ancien grognard du parti socialiste n’a pas pour simple ambition de succéder à André Lajoinie et Robert Hue en tant que candidat communiste à l’élection présidentielle. Il se rêve en Jaurès, en De Gaulle de gauche, voire si affinités, en Robespierre des temps modernes.

Le discours est talentueux, le verbe violent et haut ; l’électeur y trouve matière à être subjugué, à se laisser aller à sa colère en toute impunité.

La « colère » c’est l’essence même du vote qui se définit par le discours en oubliant la nature même des propositions formulées. Jean-Luc Mélenchon est la voix de la colère du peuple de gauche au même titre que Marine Le Pen porte la colère du peuple de droite. Ils sont tous deux les faces antagonistes de la même médaille avec pour objectif final de faire tomber la République telle que nous la connaissons pour rétablir des modèles politiques et institutionnels que nous n’avons que trop connu…

Alors qui vote pour Jean-Luc Mélenchon ?

On retrouve les militants communistes de la première heure, ceux qui chantent depuis le berceau l’internationale, le poing levé et les yeux humides. Ils ont été rejoints par les déçus du NPA et de LO qui ne trouvent pas dans leurs candidats de substitution la même force que celle engendrée en son temps par le couple infernal Besancenot, Arlette. Il y a les militants Rouge-Vert du parti écologiste qui, après avoir sacrifié leur propre mouvement en nommant Eva Joly candidate, se tournent un peu plus à gauche en oubliant les positions pour le moins anti-écolo du parti communiste. Il y a la jeunesse de France qui se prend à rêver au grand soir parce que quand on a 20 ans ce serait un comble de ne pas croire les discours qui sont portés par le vent. Enfin, il y a mes amis : les BoBo, ces jeunes trentenaires en mal de sensation forte qui veulent abattre un système dont ils sont bénéficiaires… Ils n’arrivent pas à quitter ce monde de « fleuves de lait et de rochers de chocolats » où ils pensent être le « peuple » sans réaliser que leur mode de vie est dans les moindres détails en contradiction totale avec les idées qu’ils semblent avancer.

Toi qui va voter Mélenchon : demande le programme

  – Les 35H imposées à toutes les PME avec interdiction de dépasser son « temps de travail ».

  – Rétablissement de la retraite à 60 ans

  – SMIC à 1700€ (brut) contre 1398€ aujourd’hui (cout : 1 milliard 11 millions par mois !)

  – Blocage des prix de l’immobilier (l’Etat fixera un prix de vente maximum au M2 pour les appartements… ami propriétaire vend vite !)

  – Taxation à 100% de tous les revenus supérieurs à 360 000€ par an

  – Nationalisation de EDF, GDF, Total et AREVA (je rappelle que le conseil constitutionnel impose, dans le cas d’une nationalisation, que les actions soient rachetées par l’Etat à leur juste valeur le cout total de l’opération s’élève à : 139 milliards 480 millions d’euros ce qui représente un peu plus de 10 % du montant total de la dette française ou presque l’équivalent de toutes les recettes de l’Etat en 2010…)

 – Régularisation de tous les sans-papiers avec rétablissement intégral du droit au regroupement familial, carte de séjour automatique de 10 ans et accession à la nationalité française sur demande au bout de 5 ans de présence sur le sol français

 – Suppression du Sénat, le Président de la République ne sera plus élu au suffrage universel direct et ne disposera plus que de fonctions de représentation. Un referendum organisé pour cette nouvelle constitution.

Retrouvez toutes ces propositions dans le programme du candidat communiste mais aussi en l’écoutant dans les médias.

Toutes les idées sont bonnes à prendre et si vous jugez cela crédible et bon pour le pays alors votez pour lui camarades … dans le cas contraire il est toujours bon de retourner plusieurs fois son bulletin dans son isoloir avant de le glisser dans l’urne ….

4 thoughts on “Carnets de campagne : Mélenchon et après

  1. Ahh ces jeunes trentenaires, girouettes et parfois indécis, candidats des uns puis des autres, ces jeunes trentenaire bénéficiaires d'un système qui peut être veulent l'étendre toutes les strates de la société. Mais finalement, Mélenchon n'ouvre-t-il pas la porte à un printemps social, à un partage des richesses tel que rêvé par les militant rouge sang de la première heure comme vous le faites si justement remarquer dans votre article?

    Pour autant et sur la nationalisation qui impose constitutionnellement un rachat des actions à leur "fair value" par l'Etat, n'oublions pas que Mélenchon s'il venait à être élu prévoit dans son programme la mise en place d'une assemblée constituante et mettrait probablement fin à cette chère Ve République (à laquelle finalement je suis personnellement moi le commentateur de plus plus qu'attaché et peu convaincu par la VIe République prônée par le FDG)

    Enfin, et d'un point de vu plus personnel, c'est toujours un plaisir que de débattre avec vous cher IGTBB, et après les débats apéro, j'ouvre la voie aux débats épistolaires.

    Très amicalement

    LCDP

    1. Pour ce qui est de la jurisprudence du Conseil constitutionnel qui tomberait, selon vous, avec la Vème république; il s'agit de la décision n° 81-132 DC du 16 janvier 1982 elle ne s'appuie pas sur la constitution de 1958 en tant que tel mais sur l'article 17 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui dispose que La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment et sous la condition d'une juste et préalable indemnité… Alors à moins d'abolir aussi la déclaration des droits de l'homme et du citoyen il faudra trouver les 140 milliards en question …

      Cher Camarade mes respects ! 🙂

      1. Cher camarade, je ne me ferai pas l'avocat du diable mais me permettrai néanmoins 2 arguments.

        Le premier est qu'il n'est nullement question de revenir sur la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, mais dès lors que l'on admet que l'eau et l'électricité sont des biens publics (notion à laquelle vous serez j'en suis sûr, sensible) alors il s'agit là de la ré appropriation des ressources naturelles par la société. Nous sommes donc là dans le cadre de la nécessité publique telle que l'énonce la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

        Le second moyen d'action sans remettre en cause le moindre mot de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen et éviter ainsi toute polémique inutile serait d'imposer aux entreprise privées opérant sur le marché des biens publics des tarifs strictement encadrés et règlementés. Ce qui aurait pour effet d'éviter la spéculation sur ces biens communs qui se fait bien trop souvent au détriment des usagers.

        Je conclurai par l'idée que "La Terre n'appartient qu'aux Hommes" 🙂

        LCDP

        1. Cher camarade vous avez raison mais cela mérite des précisions : 1/ la "nécessité publique" ne suffit pas il aussi la juste rémunération des biens nationalisés … le coût reste exorbitant 2/ je suis d'accord avec ce point même si cela nécessite de revoir tous les traités européens ce qui ne devrait pas faire peur au Docteur Maréchal Président mélenchon 😉 en plus des 140 conventions fiscales qu'à l'instar de Nicolas Sarkozy il entend dénoncer (juridiquement après l'avoir fait médiatiquement parlant)
          bien à vous cher LCDP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *