En avril, on élit un président, pas un boucher !

Share

Soyons clairs ils m’exaspèrent ces apprentis-sorciers de la vie politique qui, avec un acharnement indicible assassinent chaque jour davantage une campagne électorale déjà moribonde.

Que Marine Le Pen décide de s’écarter des vrais sujets parce qu’elle ne les maitrise pas et préfère s’adonner au sport préféré de l’extrême droite, la dénonciation de tout et de rien mais surtout de tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un arabe, n’est pas en soi surprenant.

Que Nicolas Sarkozy, condamné à une giscardisation de son mandat dès le 1er tour, lui emboîte le pas en espérant limiter la casse ne peut également être qualifié de “surprise” tant on sait que le sortant ne maîtrise plus rien même pas ses troupes et qu’il bataille au jour le jour guettant du coin de l’œil une accalmie sondagière, un soupçon d’espoir qui pourrait prolonger sa présidence de quelques heures.

Ce qui m’insupporte dans cette histoire c’est le rôle de relais aveugle et sourd que se donnent les médias. La moindre connerie, la plus petite des provocations est répétée en boucle heure après heure sans la moindre tentative de mise en perspective ou de commentaire intelligible.

Comme l’écrit Akram Belkaid dans le Quotidien d’Oran « Oublie la crise économique, le chômage qui frappe et qui guette, la situation catastrophique dela Grèce, la désindustrialisation de l’Europe, les attaques en règle contre les services publics de ton pays, les écarts sans cesse croissants entre les plus riches et la population à laquelle tu appartiens. Oublie la question des retraites, celle de la sécurité sociale. Non, sérieusement, oublie les choses que tu croyais importantes.

Ami, on est en train de te halaliser. Je te le dis car tu dois le savoir: manger de la viande abattue selon le rituel musulman (c’est du moins ce que prétendent les petits malins qui s’en mettent plein les poches en vendant le label halal…) n’est pas chose anodine. Ne sens-tu pas que cela te déconstruit? N’es-tu pas en train de changer d’identité? N’as-tu pas demandé que l’on ne t’appelle plus Nicolas mais Mouammar? Ne te sens-tu pas happé par une envie pressante de te laisser pousser la barbe? De prendre quatre femmes en t’engageant à les traiter de manière équitable? N’as-tu pas senti une force te pousser à dérouler un tapis en pleine rue? »

Cela fait bien longtemps qu’on nous prend pour des cons mais cette fois ci on nous ridiculise totalement en nous faisant passer pour ce que nous ne sommes pas ! La viande halal est un problème de secrétaire d’Etat à la consommation pas de Premier ministre ou de Président dela République… alors quand j’entends Nicolas Sarkozy déclarer ce lundi à Saint-Quentin, dans l’Aisne : « Le premier sujet de préoccupation des discussion des Français, je parle sous votre contrôle, c’est cette question de la viande halal. » je dépéris !

Amis de l’UMP il est temps d’assumer vos responsabilités … l’erreur est humaine et Sarkozy a été une erreur qu’il est encore temps de corriger … en avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *