Quand la capote vous échappe

Share

Il y a des choses qui parfois nous échappent : une information, un sourire lors d’une soirée, un numéro de téléphone, une rencontre, une nuit d’amour… une capote … un test… le sida.

Il y a une chose qui ne doit pas vous échapper : la trithérapie d’urgence.

se protéger contre le sida

Il s’agit du traitement d’urgence post exposition qui s’adresse à toute personne qui a été exposée à un risque, réel ou craint, de contamination par le VIH, en raison d’un rapport sexuel non protégé, d’un viol, d’un accident de préservatif, d’une piqûre accidentelle ou d’un échange de seringues.

Dans les 48 h qui suivent l’exposition vous devez vous rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche ou à un centre de dépistage anonyme. Il consiste généralement en deux prises par jour de cinq comprimés. Le patient est suivi à 48 heures puis à J + 10 pour apprécier sa tolérance du traitement et vérifier sa sérologie. Il ne ressort pas du centre avec une ordonnance, mais avec le traitement, qui est totalement pris en charge par la Sécurité sociale.

L’efficacité du traitement est quasi totale. Mais il est impératif de suivre le traitement en continu sur un mois pour s’assurer de son efficacité.

Ainsi quand quelque chose vous échappe il est encore possible de la rattraper au vol.

DONNEZ au Sidaction : http://www.sidaction.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *