Bayrou, La Réunion, la France

Share
Nassimah Dindar (présidente du Conseil général de la Réunion) et François Bayrou

Oui mes amis il existe un endroit en France où François Bayrou est heureux ! Imaginez donc une île sous les tropiques dirigée par une femme, issue de la droite et désormais centriste, à la tête d’une coalition hétéroclite qui regroupe des communistes, des socialistes, des centristes et des divers droite. Cette île existe, c’est La Réunion. Et pour François Bayrou, qui s’y est rendu dimanche et lundi, c’est un endroit rêvé, une sorte de laboratoire MoDem. Un cas d’école de dépassement des clivages partisans.

L’Océan Indien c’est un peu the place to be centriste. Le Modem y a obtenu les deux présidences de Conseil général (La Réunion et Mayotte) et un de ses trois sièges de députés, à Mayotte, portant ainsi au palais Bourbon, tenez vous bien, le seul député musulman de France, j’ai moi même peine à y croire…

Alors bien sur ne soyons pas aveugles : François Bayrou ne sera pas président de la République. Il sera certes le “faiseur de roi”, le “maire du Palais” du prochain président mais la grande révolution démocratique devra attendre; le destin n’aura pas été au tournant de cette campagne électorale décevante.

Les Français s’acharnent dans un vote sans passion et s’abandonnent doucement aux sirènes habituelles des programmes mensongers et des promesses sans lendemain.

Ils ne demandent rien et le recevront au centuple comme à chaque fois car qui qu’il soit, quoi qu’il fasse, le prochain locataire de l’Elysée sera soit le plus impopulaire de l’histoire de la Vème République soit l’homme qui aura laissé glisser le pays vers une crise économique et sociale qui ne pourra trouver sa conclusion que dans l’exultation des extrêmes.

On se souviendra alors d’une île lointaine où un jour on a vu des hommes et des femmes gouverner ensemble au nom du bien commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *