Il n’y a que la vérité qui compte

Share
Sarkozy ou Hollande ?

Ce soir les deux finalistes à l’élection présidentielle débattront de l’avenir de la France afin de peser sur leur avenir à eux. Qui sera Président de la République au soir du 6 mai?

Ce débat, ça ne s’invente pas, aura lieu dans le studio où, il y a de cela quelques années, était enregistrée l’émission de Bataille et Fontaine “Il n’y a que la vérité qui compte”. Il y a fort à parier que le niveau ne sera guère supérieur ce soir et que la promesse du titre ne se retrouvera pas dans les propos, les petites phrases… on le sait bien mais pourtant on sera, comme à la grande époque, devant nos postes de télévision en espérant voir le sang (médiatique) gicler sur les écrans de contrôle.

J’y serai moi aussi, en  compagnie excellente bien que peu représentative de la diversité politique française. Il y a 5 ans déjà j’assistais au débat correspondant entouré exclusivement d’anti-sarkozystes qui, tel le public américain de la guerre des étoiles ou d’Indépendance Day, huaient depuis leur salon Nicolas Sarkozy dès qu’il prononçait un mot, balançaient du pop corn sur leur télévision de luxe et glorifiaient constamment la gentille héroine qui allait sauver la France du sanguinaire conservateur… Au mot “Fin” c’était sure et certains Elle avait gagné le combat et le dragon terrassé allait rentrer illico dans sa banlieue cossue  et se faire oublié…

Hélas pour mes amis engagés ils furent à peu près seuls à faire cette lecture à sens unique d’un débat digne d’un seul qualificatif : “ennuyeux” . Point de vainqueur veut dire prime au favori, ce même qui, quelques jours plus tard gagnait l’élection relativement largement.

Cette année, mes amis ont un champion calibré pour le débat. Doté d’un sens de la réparti absolument sans équivalent dans la classe politique contemporaine, François Hollande sait déstabiliser, faire sourire, voire rire au détriment de son adversaire. Il maîtrise pleinement le mot coupant comme la lame du rasoir. Seulement voilà cette année, le favori c’est lui. En d’autres termes c’est lui qui cette fois a tout à perdre et peu à gagner et il y a fort à parier que face à son challenger sortant le candidat socialiste choisisse le rôle du candidat rassembleur, modeste, serein et calme. Ce soir ce sera “tirez le premier Monsieur Sarkozy”.

le Président sortant a fait son choix au soir du 1er tour. Il a (encore) changé. On oubli le lexomil de 2007, le candidat de tous les Français. C’est “à droite toute” : vous voulez que les étrangers votent aux élections et que les homos se marient en robe blanche? Votez Hollande ! Vous voulez que l’Europe explose que la France sombre dans la crise économique  sous les coups de boutoirs de la finance internationale? Votez socialiste ! Le message simpliste sera répété encore et toujours jusqu’à minuit vendredi pour qu’il s’imprime en lettres d’or dans l’esprit de l’électorat de droite qui est, rappelons le, toujours majoritaire dans ce pays… (rappel des résultats du 1er tour : droite 46,9 – gauche 43,8 – centre  9,1 – div 0,2)

On a beau me répéter publication après publication que les sondages sont unanimes : Hollande est déjà président de la République avec un score de 54% contre 46% à Nicolas Sarkozy… le replay de 1988 serait donc en route, moi, indécis parmi les indécis, je n’en crois rien. Je reprends mes feuilles de calculs, mes estimations et j’arrive toujours à un score de 51 % contre 49% pour le candidat socialiste avec une marge d’erreur de 0,8… Donc un François Hollande entre 50,2 et 51,8 … certes victorieux mais de si peu que le remake pourrait être celui de 1974 quand François Mitterrand obtenait 43,25 % au premier tour (tout seul) et était battu, sur le fil et d’un cheveu au second suite au premier débat télévisé de l’Histoire de la politique française et à deux phrases : “vous n’avez pas le monopole du coeur” et “Monsieur Mitterrand, vous êtes l’homme du passé”…

Ce soir je serai devant une télévision. J’écouterai et comme de nombreux Français, j’espère qu’on me donnera de quoi décider …

3 thoughts on “Il n’y a que la vérité qui compte

  1. Via G+:

    Faut espèrer que ca tourne pas au pugilat verbal. Je dois avouer que pour l'instant, ils la font pas voler très haut cette campagne. C'est pas d'insultes que nous avons besoin d'entendre.

    1. via G+:
      changer d'opinion quand elle est faite j'en doute mais le débat peut rendre un positionnement définitif ou faire basculer des indécis qui hésitent soit entre les deux candidats soit entre un candidat et le vote blanc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *