J’ai rencontré MIB 3

Share
Will Smith
Will Smith

Les madeleines ont bien changé depuis le temps de ce cher Monsieur Proust, l’une de mes préférées reste à n’en point douter le couple surréaliste formé de Will Smith (mister black bogosse, cool, drôle et tout ça…) et Tommy Lee Jones, l’homme de 65 ans qui ne sait pas sourire resté célèbre pour ses rôles dans Le FugitifEntre Ciel et Terre ou No Country for Old Men. Men in Black marquera sa rencontre avec un public jeune voire adolescent et le replacera au top des superstars américaine.

Quand sort le premier Men In Black, nous sommes en 1997, j’ai passé l’âge des madeleines mais je suis encore bien un jeunot et j’adore tout simplement … tout : le scénario, le rythme, la musique et même le clip parce qu’à l’époque si Will Smith commence tout juste à être un acteur reconnu de cinéma… Il est déjà une super star de la télévision et de la musique. Il est l’un des seuls à réussir à devenir une star au travers de trois médias différents : télévision, cinéma et musique.

Mais revenons-en à notre film. J’ai donc été voir Men in Black 3 au MK2 Quai de Loire. Je dois d’abord saluer le choix du cinéma car dans ces salles parfaitement bobo et totalement acquises aux Cahiers du cinéma ou au moins à Télérama, vous aurez la chance d’assister à une séance d’un blockbuster américain dans une salle au quart pleine le jour de la première … il y a fort à parier qu’à l’UGC des Halles il aurait fallu réserver ses places quelques heures plus tôt…

Pour faire un nouvel épisode à MIB, il fallait développer une certaine dose d’imagination et les scénaristes n’en n’ont pas manqué… Ainsi, en quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J alias Will Smith) a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K (Tommy Lee Jones).

Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l’agent K, plus jeune (joué par Josh Brolin), pour sauver la vie de son partenaire, l’agence, et l’avenir même de l’humanité…

Le saut dans le temps est un moment épique et à peu près le seul qui puisse justifier l’usage de la 3D, totalement anecdotique pendant le reste du film.

L’ensemble est potache et sans (mauvaise) surprise : Will Smith fait son éternel show, Tommy Lee Jones fait la tronche avec un indéniable talent et Josh Brolin est tel que décrit par Eric Libiot « stupéfiant de mimétisme avec son vrai-faux aîné ». Un bon moment de divertissement à partager en famille ou entre amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *