les “Enculés” de Twitter et Facebook

Share

tout d’abord, chers lecteurs, toutes mes excuses pour ce titre, ce cri, cette insulte qui doit normalement vous rappeler le soir du 6 mai 2012. Il est 20H00, vous regardez les résultats de l’élection présidentielle et alors que l’image de François Hollande  apparaît,  deux jeunes femmes, en direct du QG du candidat sortant, fondent en larmes. Elles sont jeunes et mignonne et toute à son émotion la seconde lache un tonitruant “Enculé” à la face du nouveau Président de la République… ce qu’elles ne savent pas c’est qu’au même moment elles passent en direct sur France 2…

La suite c’est le Nouvel Observateur qui nous la raconte, mes commentaires apparaissent en italique dans le texte :

Des images qui suscitent instantanément beaucoup de réactions. Celles de militants, aussi bien à droite à gauche, choqués qu’on ne respecte pas le nouveau président de la République. Là évidemment je me marre car s’il est bien un homme qui en a entendu des insultes depuis 5 ans c’est bien Nicolas Sarkozy et cela malgré son statut de président de la république … sauf que pour Sarkozy, bien sur, c’était toujours différent et justifié… la gauche n’a jamais réussi à comprendre qu’à sa haine il y a un pendant, de l’autre côté de la planète politique; qu’à ses moqueries et petites phrases répondent, en moins audibles, celles de la droite et de ses militants…

Beaucoup de moqueries, aussi, et des détournements.

Mardi 8 mai, l’histoire dérape. Une utilisatrice de twitter s’amuse à poster un avis de recherche sur le réseau social :

Capture d'écran lynchage jeune pop
L’avis de recherche pour retrouver la jeune supportrice de Nicolas Sarkozy, en pleurs après sa défaite le soir du second tour. Capture d’écran (Twitter)

Quelques heures plus tard, un ancien compagnon de classe de la jeune sympathisante UMP dévoile son nom. L’initiatrice de cette recherche s’empresse de partager l’information :

Capture d'écran lynchage jeune pop
La publication de l’identité de la jeune pop, sur twitter. Capture d’écran (Twitter)

Bon là on doit pouvoir être d’accord le type qui balance ce message ne peut être qu’un sombre imbécile frustré !

Alors que l’utilisatrice de twitter est ovationnée ici et là pour sa trouvaille, la page personnelle Facebook de la jeune pop, lycéenne à Puteaux, est aussi dévoilée grâce à ses coordonnées et commence à être partagée sur la toile.

Capture d'écran lynchage jeune pop
L’identité et la page personnelle Facebook de la jeune pop sont ensuite partagés sur le réseau social. Capture d’écran (Twitter)

Twitter, Facebook, et même le forum “bla-bla 15-18” de jeuxvideo.com s’en donnent à cœur joie…

Plus tard, ce sont aussi les coordonnées et la page Facebook de sa copine, celle qui criait des insultes, qui sont publiées.

Capture d'écran lynchage jeune pop
C’est ensuite la page personnelle Facebook de sa copine qui est partagée par les utilisateurs de Twitter. Cette dernière sera supprimée peu de temps après. Capture d’écran (Twitter)

Quelques heures après ce lynchage public, le ménage a déjà commencé. Constance a rendu sa page personnelle totalement inaccessible et sa copine a carrément supprimé son profil.

*Par soucis de confidentialité, son prénom a été changé.

Je ne le répéterai jamais assez … les profils sur les réseaux sociaux doivent toujours être bloqués et non accessibles aux inconnus ! Et quand on traîne dans les QG de candidats à l’élection présidentielle… on fait gaffe il y a TOUJOURS des caméras et des micros qui traînent … parfois il y a même le diable : le Petit journal !

2 thoughts on “les “Enculés” de Twitter et Facebook

  1. Perso, le sort réservé à cette jeune putéolienne ne me fait ni chaud ni froid. Elle est la digne héritière de tous ces ainés UMP qui vocifèrent des insultes dans la tribune du public chaque conseil municipal. Les chats ne font pas des chiens. Puteaux est connu et reconnu pour ce type de personnages mal éduqués.

    1. j'ai peur que l'insulte soit la chose la plus partagée dans les différents camps de la politique … je pense bien sur à la sortie de VGE de l'Elysée en 1981, à la campagne électorale de 2002 et aux crachats reçus par le Président Chirac … alors oui c'est vrai les militants de droite insultent eux aussi les présidents de gauche … ils en ont seulement moins souvent l'occasion 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *