En Vrac mais pas par hasard un regard d’avant la gay pride

Share

Samedi 30 juin les rues de paris s’égayeront de chars bariolés, de musique tonitruante, de slogans sur l’égalité et de jeunes gens très dénudés… et d’autres… moins jeunes !

Gay pride 2012 Paris

 La gay pride, et les reportages des journaux télévisés : 22 secondes de plumes entre les fesses, une phrase sur le slogan de l’année et tout le monde au placard jusqu’à l’été suivant.

 La gay pride et la politique … car tous les ans on nous le répète cette gay pride sera la plus « politique » de l’histoire et cette année cela doit être une sorte de pré-fête à l’application du programme du candidat Hollande, devenu « président » : Il s’agit de la proposition, 31. J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels. A la veille de la Marchedes fiertés gays, lesbiennes, bi et trans à Paris, Dominique Bertinotti, la ministre de la famille, a donc annoncé dans Aujourd’hui en France/Le Parisien que “les couples homosexuels pourront se marier d’ici à la fin 2013” car “un projet de loi sera présenté au Parlement à la rentrée”.

La ministre a déclaré que le texte touchant ” notamment au code civil, il faudra consulter pour avis le Conseil supérieur de l’adoption, puis le Conseil d’Etat, avant de présenter le texte au Parlement. Il faut prendre le temps de l’écoute et de la discussion, sans s’enliser dans le débat.” Ce texte de loi pourrait également inclure un volet sur le statut juridique des tiers qui participent à l’éducation des enfants, précise Dominique Bertinotti.

Tout cela est naturellement merveilleux bien que les engagements de François Hollande allaient bien au-delà du mariage et du statut juridique des tiers.  Le droit à l’adoption pour les couples de même sexe et l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes étaient également des promesses de campagne mais elles semblent avoir complètement disparues des radars … politique, la Gay Pride va donc devoir l’être car le combat pour l’égalité des droits n’est pas achevé … et c’est pourtant ça la vraie question, pas celle du mariage ou de l’adoption mais tout simplement que deux citoyens français doivent pouvoir disposer d’exactement les mêmes droits quels qu’ils soient.

le concept de la croisière "gay"

Egalité des droits donc sauf peut être pour celui consistant à faire n’importe quoi. C’est au travers de Facebook que mon attention a été attirée sur un article de Têtu relatant la dernière idée à la con de microcosme gay : ceux qui mangent dans des restaurants « gay », qui achètent leur pain dans des boulangeries « gay », qui ont un médecin et un plombier « gay » et surtout qui partent en vacances exclusivement via des opérateurs « gay »… Cette définition peut faire l’objet d’un débat à part entière si ce n’est que ce microcosme se ballade désormais en croisière ! Jusque là rien à redire car finalement le communautarisme est un droit et les gros paquebots plein de froufrou et de Lady Gaga ca aussi c’est … disons une liberté individuelle. Ce qui me gène davantage c’est le parcours de cette croisière de 2000 hommes, uniquement occupés à la drague, au sexe et à la communauté du nombril. En effet, après son départ de Barcelone, aujourd’hui même, le navire amiral de la flotte arc en ciel se rendra directement pour 24H à … Casablanca. Et pour le coup c’est un coup de Trafalgar pour les défenseurs des droits LGBT au Maroc qui pouvaient tout espérer sauf voir débarquer dans les rues sombres de la capitale économique du royaume chérifien des bandes entières d’européens en manque de sensations fortes et orientales. Remake des films X des années 80, la croisière s’amuse follement au détriment de l’image que tente d’imposer les défenseurs des droits LGBT au Maroc, pays devenu depuis 15 – 20 ans la première destination du tourisme sexuel et de la prostitution homosexuelle. On me dira que je fais un amalgame mais si l’on écarte les œillères du politiquement correct on ne pourra que constater que la liberté de quelques uns peut avoir des conséquences dramatiques pour les droits du plus grand nombre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *