En vrac mais pas par Hasard un regard plein de sexisme et de harcelement

Share

On a parfois l’impression que notre société est sur le bon chemin, celui du savoir vivre ensemble et parfois, le retour à la réalité est violent c’est un peu ce qui m’est arrivé en découvrant le reportage de Sofie Peeters à Bruxelles…

“T’as un beau cul”, “Salope”, “C’est combien ?” “petites fesses” voici ce que  Sofie Peeters, étudiante en dernière année de cinéma à Bruxelles, entend à chaque fois qu’elle met un pied dans les rues de la capitale européenne…Il y a aussi les “L’hôtel, le lit, tu connais, direct…” ou “Je t’emmène à l’hôtel” accompagnés de regards appuyés et autres sifflements… Un autre monde pour toutes celles et tous ceux qui pensent que nous sommes désormais à l’abri de tels comportements. Un autre monde parce que le centre de Bruxelles correspond aux “quartiers” que nous connaissons dans certaines de nos banlieues. Des zones où l’esprit n’est pas européen mais Nord africains, un endroit où une femme “bien” ne doit pas se balader seule dans les rues, où elle doit s’habiller de vêtements amples et longs… un autre monde vous dis je…

Pour dénoncer cet état de fait Sofie Peeters a filmé son parcours du combattant … un documentaire édifiant dont la retransmission sur la chaîne Canvas, a obligé les autorités bruxelloises a réagir. Résultat : dès le mois de septembre, les auteurs de harcèlement écoperont d’une amende administrative de 250 €. Encore faudra-t-il qu’ils soient pris en flagrant délit…

Pendant ce temps les Jeux Olympiques se poursuivent. Épreuve après épreuve, les sportifs se réjouissent et les adeptes de beaux corps en prennent plein leurs mirettes certains se demandant même si les images de congratulation des champions de natation de seraient pas une sorte de teasing pour des films érotiques homosexuels… Quoiqu’il en soit le blog Big Browser nous a signalé que le regard aiguisé du journal Metro version US s’était posé sur la manière dont sont filmées les épreuves de beach-volley féminin soit à peu près comme ça :

ass-beach-volley-feminin-sexisme- brazil
l’image du beach-volley féminin

Une preuve de “sexisme” qui a agacé le quotidien, qui s’est demandé ce qui se passerait si tous les sports étaient couverts de la même manière. Derrière ce portfolio de fesses de nageurs ou de lutteurs, le message est claire : arrêtons de considérer le beach-volley seulement pour son caractère “sexy”.

frederick_bousquet
Frederick Bousquet
sexy ass
Gym
Gym
Diving
Basketball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *