François Lebel ou la belle hypocrisie du centre sur l’égalité des droits

Share
François Lebel maire homophobe du VIIIème arrondissement, de droite mais pas UMP

Ce pourrait être le titre d’un énième opus post mortem de Robert Merle sur les Fortunes de France, ses déchirements et autre haines idéologiques peu marquées du sceau de l’intelligence. Le maire du 8ème arrondissement, François Lebel a donc fait une saillie sur l’homosexualité ce vice insupportable et mortifère pour la société.

Non je ne vais pas morigéner sur des pages le pauvre crétin que les habitants du VIIIème arrondissement de Paris ont choisi pour maire. Je ne vais pas l’accabler pour avoir exprimé des opinions politiques nationales dans les pages d’un journal municipal payé avec les deniers des contribuables parisiens et qui est censé avoir une toute autre utilité. On ne va pas reprocher à François Lebel d’associer fort à propos la malhonnêteté intellectuelle à la malhonnêteté tout court.

Non chers lecteurs j’aimerais m’arrêter un instant, si vous le permettez, sur l’incompétence de nos amis journalistes qui ne vérifient jamais leurs informations et qui publient tous et partout la même erreur : non François Lebel n’est pas un élu de l’UMP. Il n’est même pas membre de ce mouvement contrairement à ce qu’affirme, à tort, la bible de nos journalistes professionnels : wikipédia. M. Lebel n’a jamais été étiqueté UMP mais CNI et sa nuance politique n’a jamais été UMP mais DVD. En fait François Lebel est même le vice-président du CNI… Vous allez bien évidement me dire « mais quelle importance ? » et bien chers amis j’y viens doucement mais surement…

Le CNI, c’est en fait le Centre national des indépendants et paysans. Un bon vieux parti conservateur comme on fait plus. Fondé en 1949 il s’affirme comme un parti de droite du type IIIème République. Il s’allie sans association tour à tour à l’UDF, le RPR puis le MPF de Philippe de Villiers avant de s’associer pour de bon avec l’UMP en 2002 ; association rompue en 2008. Allié objectif de Philippe de Villiers et de Nicolas Dupont Aignan depuis lors, le CNI change d’horizon au lendemain des élections législatives de 2012 et adhère à l’Union des démocrates et indépendants… Nous y voilà donc… Oui tenez vous bien François Lebel est un élu du rassemblement centriste de Jean Louis Borloo … vous vous souvenez, l’UDI, cette maison commune du centre qui se veut progressiste, européenne, moderne et réformatrice. L’UDI qui se dit au centre mais alliée avec la droite est en fait déjà la droite dans ce qu’elle a de plus réactionnaire.

La question est donc la suivante Jean Louis Borloo accepte t’il cette prise de position de François Lebel ou le CNI sera-t-il exclu de l’UDI ? La question reste en suspens puisque une fois encore Borloo est aux abonnés absents…

5 thoughts on “François Lebel ou la belle hypocrisie du centre sur l’égalité des droits

  1. Via Twitter

    Ah la vieillesse ! Plus on vieillit plus on devient sénile. (la grosse Christine Boudin et lui feraient un couple explosif)

  2. via Facebook

    Article très juste !→ La question est donc la suivante Jean Louis Borloo accepte t-il cette prise de position de François Lebel ou le CNI sera-t-il exclu de l’UDI ?

  3. Via Facebook

    Quel débile, il n’y a pas d’autre mot sur ce coup ! Et Boutin qui en remet une couche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *