Mariage gay : l’Empire contre-attaque

Share
Lutter Pour l'égalité des droits c'est juste une question de principes

Je ne sais pas pour vous mais moi, le mariage pour tous, l’égalité des droits et tout ce qui va avec j’ai déjà l’impression d’en avoir fait 15 fois le tour et encore dans les deux sens. C’est vrai … ça fait des années qu’on en parle, ça fait 6 mois que nous avons un gouvernement vert-rose dont l’une des 2 réformes de société annoncées est justement le mariage pour tous. Alors bien sur en mai 2012 on s’est dit que c’était réglé… une petite loi et hop l’égalité des droits serait sur les rails de la société française et pourtant … 6 mois plus tard et alors même que le fameux débat de société n’a pas encore commencé : articles de presse, prières publiques, manifestations et hurlements médiatiques commencent à faire baisser dans les sondages l’acceptation de l’idée d’un mariage pour tous. Au fond je peux comprendre les peurs des uns et des autres, je peux entendre les retenues sociales des anciens qui n’avancent peut etre pas toujours au même rythme que la société mais le déferlement de haine religieuse me laisse pantois. J’ai bien connu ces gens qui se mettent à genoux dans la rue pensant servir Dieu quand en fait ils ne sont que les esclaves de leurs peurs et de leur obscurantisme.

Nous pensions que le débat était terminé alors qu’en fait le combat ne fait que commencer

François Hollande a décidé sciemment de faire du mariage pour tous un grand débat national qui durerait 6 mois avec en ligne de mire une adoption de la loi pour le premier anniversaire de son accession à la présidence de la République. Je l’ai déjà écrit ici, je suis convaincu que c’est une terrible erreur et malheureusement la manière dont tournent les choses tend à donner raison à mon pessimisme concernant ce Gouvernement et sa méthode de travail.

Selon un sondage BVA pour «le Parisien» – «Aujourd’hui en France», 58% des Français sont toujours favorables au mariage pour tous. C’est néanmoins cinq points de moins qu’en 2011. Et s’ils sont 50% à souhaiter que les couples homosexuels puissent adopter, ils étaient 56% l’an dernier. En dix ans, c’est donc la première fois que la courbe décroche, que la majorité flanche.

C’est d’abord un décrochage politique puisque la droite bascule officiellement dans le camp traditionaliste voire réactionnaire au sens propre du terme (et non au sens insultant). C’est aussi un décrochage géographique puisque la Province est désormais plus favorable que la région parisienne à l’égalité des droits. Si l’on observe le rapport entre Paris et sa banlieue on réalise alors la rupture sociale, intellectuelle et religieuse qui se creuse entre les deux faces du même périphérique.

Une unité religieuse se construit sur la Haine

L’Eglise catholique lance une vraie croisade morale contre le mariage gay. Jamais on n’a entendu depuis l’Affaire Dreyfus l’Eglise française s’investir à ce point dans un débat politique. Cela nous donne bien sur des moments d’intenses rigolades quand on voit des folles furieuses annoncer à la télévision que la colère divine va s’abattre sur nos têtes mais cela nous fait aussi trembler quand on constate amèrement la persistance dans notre pays des aspects les plus rétrogrades de la foi.

Depuis des années on dénonce les musulmans pour leur intégrisme, leur voile, ces coutumes que nous ne comprenons sans voir que notre propre voisin développe en toute discrétion un intégrisme intellectuel des plus dangereux sur lequel peut à terme germer la haine comme seule politique publique.

Ce matin on nous annonce que les représentants des religions musulmane, juive, protestante, orthodoxe pourraient se joindre aux catholiques et à l’UMP pour manifester dans les villes de France contre le mariage gay… Le bon côté des choses c’est que tous ces gens vont apprendre à se connaitre un peu mieux, peut être certains musulmans anti-gay pourraient-ils ainsi rendre son pain au chocolat à Jean-François Copé… Peut-être les homophobes juifs et les homophobes musulmans pourraient-ils signer une déclaration d’amitié devant la presse ? C’est peut-être là la solution pour le conflit Israélo Palestinien … Que Mahmoud Abbas annonce la légalisation du mariage gay en Palestine et il verra alors religieux juifs et musulmans marcher main dans la main dans les rues de Jérusalem Est …

Le mariage pour tous finalement c’est quoi ?

Comprenons-nous bien, je respecte pleinement le droit qu’a chacun d’être opposé à l’égalité des droits tout comme on avait le droit d’être contre l’IVG, contre l’abolition de la peine de mort contre l’égalité entre hommes et femmes.  Oui on a le droit d’être rétrograde, on a le droit d’être haineux, bête et méchant. Ca s’appelle la démocratie et je continuerai à me battre pour que chacun ai le droit d’haïr son voisin comme Monseigneur Vingt-Trois hait ses voisins gays du marais parisien…

Mais au moins faut-il exactement comprendre POURQUOI on n’aime pas et CONTRE QUOI on se bat. Voici ce qu’il y a dans le projet du Gouvernement (sources le Parisien) :

Les couples homosexuels pourront se marier à la mairie comme tout le monde. Le modèle juridique du mariage ne change pas. L’un des mariés pourra prendre pour nom d’usage celui de son mari et vice-versa, ou chacun pourra décider de garder le sien. Contrairement à ce que permettait le pacs, l’un des deux mariés pourra toucher une pension de réversion à la mort de son compagnon.

Les couples mariés pourront adopter ensemble. Le nouveau couple pourra en effet déposer une demande d’agrément auprès de son conseil général pour adopter un enfant. L’article 343 du Code civil relatif aux conditions requises pour l’adoption conjointe n’a même pas besoin d’être modifié puisqu’il évoque « deux époux » sans préciser le genre. Une fois l’agrément obtenu, néanmoins, la demande aura une chance plutôt mince d’être couronnée de succès puisqu’il y a de moins en moins d’enfants adoptés chaque année (moins de 2000 en 2012). Si leur entreprise est couronnée de succès, l’enfant adopté pourra porter le nom de l’un, de l’autre ou les deux accolés.

Les enfants déjà conçus pourront être adoptés par le conjoint. Quel que soit le moyen de conception un conjoint peut adopter les enfants de son époux une fois le mariage célébré. La demande sera instruite par un juge et, au bout d’une enquête de trois à huit mois, l’enfant sera légalement né de l’union des deux époux. Il aura deux parents, qui auront chacune l’autorité parentale. De la même façon, les enfants déjà adoptés en célibataire par l’un des futurs époux pourront être adoptés par son conjoint.

Alors bien sûr on va nous dire que c’est un mensonge « originel » parce qu’un enfant « nait » d’une femme et d’un homme et que ça c’est la nature … et bien justement on ne parle pas de « nature » mais de « droit » parce que dans la nature l’être humain meurt en moyenne à 30 ans mais la nature on la corrige pour que de jeunes cons puissent être cons bien plus vieux … Parce qu’un enfant ça « nait » d’un homme et d’une femme mais qu’un enfant ça peut juridiquement ne naître que d’une femme avec un père inconnu, parce qu’un enfant noir adopté peut juridiquement se retrouver avec des parents blancs, blonds et aux yeux bleu et que ça non plus ce n’est pas « naturel » c’est simplement « juste ».

Par contre, [intertexte article le Parisien] le mariage ne transformera pas automatiquement le conjoint en deuxième parent d’un enfant déjà présent. En épousant Stéphane, Hervé ne deviendra pas le papa d’Idriss au nom d’une « présomption de paternité », qui ne continuera d’exister que pour les couples hétérosexuels. Il ne pourra pas non plus se rendre en mairie et reconnaître l’enfant devant un officier d’état civil. Il faudra qu’il entame une démarche d’adoption plénière, un peu plus longue et plus lourde, qui seule permettra d’établir un lien filial entre lui et le petit garçon.

Un couple de femmes, mêmes mariées, ne pourra pas accéder à la procréation médicalement assistée. Si Marie et Louise veulent un deuxième enfant ensemble par don de sperme anonyme, ni l’une ni l’autre ne pourra en bénéficier en France dans le cadre d’une assistance médicale à la procréation, aujourd’hui légale et remboursée par la Sécurité sociale pour les couples hétéros. Inséminations artificielles et fécondations in vitro avec donneur resteront réservées aux stérilités médicales, non aux impossibilités biologiques liées à l’orientation sexuelle.

Les couples d’hommes ne pourront pas légalement avoir recours à une mère porteuse. La gestation pour autrui reste interdite en France.

De plus, les enfants conçus « par arrangement » entre deux couples n’auront pas quatre parents. Si Marie, Louise, Stéphane et Hervé concluent un accord pour faire un enfant « artisanal » entre Marie et Stéphane dont ils seraient tous parents, seule Marie sera la mère du bébé ainsi conçu. Louise pourrait l’adopter, mais cela exclurait Stéphane, père biologique, et son conjoint. Stéphane pourrait reconnaître l’enfant mais exclurait Louise et Hervé. Et si Stéphane entamait une démarche d’adoption, ce ne pourrait qu’être une adoption « simple », qui transférerait sur lui l’autorité parentale et la retirerait à Marie! La loi ne viendra pas régler cet imbroglio de coparenté multiple, assez fréquent aujourd’hui. Un statut « du tiers » pourrait, dans un deuxième temps, donner des droits (et devoirs) à d’autres adultes que le parent officiel.

4 thoughts on “Mariage gay : l’Empire contre-attaque

  1. Mais non ! Faut juste qu’ils (les braves gens tout bien comme il faut) se fassent à l’idée. Ils n’ont même pas encore commencé en prendre conscience, c’est très lent l’évolution chez les humains. Quand on voit le temps qu’il a fallu pour consentir le droit de vote aux femmes dans ce pays, et encore question place dans l’univers de la politique ce n’est pas gagné hein ! Ils ont peur que des droits supplémentaires mettent en péril leur équilibre, particulièrement en ce moment faut bien l’avouer ! Je suis de tout cœur avec celles et ceux qui mènent ce combat, les rejets sociaux on connait bien nous les féministes (Canal historique 😉 parce la succession c’est pas vraiment ça on attendait mieux… enfin !) Mais faisons preuve de pédagogie et de psychologie…..accessoirement de philosophie 😉 (Ouh la la je viens de blasphémer contre les religions là non ?) : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *