Dexter est mort

dexter_dead_mort
Share
dexter_dead_mort
Dexter Morgan peut il mourir ?

Toi qui découvres ces lignes alors que tu ferais mieux de travailler tu as probablement passé quelques heures à regarder la série Dexter sur un écran plus ou moins grand en t’interrogeant au moins une fois sur le sens du Bien et du Mal. Dexter, c’est une sorte de docteur Jekyll et de M. Hyde contemporain. Le jour dexter Morgan est un expert scientifique du service médico-légal de la police de Miami spécialisé dans l’analyse de prélèvements sanguins. Un homme un peu gauche, sympathique mais sans plus, tout en retenue et dont la capacité à entretenir des relations humaines est pour le moins peu développée. La nuit il n’est plus que “Dexter” un serial killer justicier qui pourchasse les criminels ayant échappé à la Justice des hommes. Il les attrape et les découpe en petits morceaux avant de les balancer dans l’océan depuis son bateau…

Le héros est un tueur en série

Je me rappelle bizarrement le sujet de ma dissertation pour le bac de Français qui prend a posteriori une saveur particulière : “les personnages principaux de romans sont ils toujours des héros”. A l’époque j’avais (déjà) voulu faire le malin en traitant le cas de Jésus Christ Super star mais cela n’avait pas vraiment été du gout du correcteur. Quelques années plus tard je découvre l’importance de la thématique parce qu’au fond tous les fans de la série, et ils sont nombreux, en viennent effectivement à développer une empathie naturelle pour le personnage principal de la série qui par là même devient un “héros serial killer”. Plus encore quand il est sur le point d’être enfin attrapé par ses collègues de la police locale on espère secrètement que notre Zorro sanguinaire va s’en sortir et poursuivre son œuvre “salvatrice” pour la société. Les producteur de Showtime poussent même le vice jusqu’à l’extase quand à la fin de la première saison on découvre une scène fantasmée où Dexter s’imagine débarrassé de son secret, dans un monde où il n’a plus à se cacher, et où ses meurtres seraient plébiscités par les gens. Du rêve à la réalité, dans une saison suivante alors que son cimetière marin est découvert la population prend fait et cause pour le justicier masqué… L’apologie de la peine de mort est pour sa part de moins en moins masquée. (merci à Mike de m’avoir signalé l’erreur initiale, désormais corrigée… Dexter est bien sur Showtime et non HBO)

Regarder Dexter sans éprouver un certain malaise est peu probable sauf peut-être pour celles et ceux qui ne sont pas encore convaincus de la nécessité absolue d’interdire le recours à la peine de mort. Pour ceux là je n’ai d’autre conseil que de se plonger dans un tout petit livre : Le Dernier Jour d’un condamné de Victor Hugo publié dès 1829.

“Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis.”

Manuel Pardo le vrai Dexter lors de son procès en 1988

Dexter Morgan est un personnage de fiction, il est notre part d’ombre, notre pulsion de mort, de vengeance et de satisfaction sanguinaire. Il est à l’image de ces jurés populaires qui, dans la réalité, condamnent toujours plus et systématiquement à des peines plus lourdes que les magistrats professionnels. Dexter Morgan a pourtant un double réel, à défaut d’un modèle.  Selon Jeff Lindsay, auteur du roman qui a inspiré la série, toute ressemblance entre la fiction et la réalité est purement fortuite. Pourtant, les similitudes sont troublantes… Dans la vraie vie Dexter Morgan s’appelle Manuel Pardo.  En 1986, Manuel Pardo, qui se présente comme un «soldat», tue pour la première fois: un ingénieur revendeur de drogue et son complice, relate le Miami Herald. Quelques semaines plus tard, il réitère, assassinant un opposant haïtien au président en place qu’il prenait pour «un agent sous couverture chargé de le démasquer», explique le site internet d’Europe1. Suivront trois autres hommes qu’il prend pour des trafiquants de drogue, et trois femmes.

Les deux «justiciers» vivent à Miami et, comme le personnage de la série, Manuel Pardo se dit investi d’une mission. Il a notamment déclaré lors de son procès: «J’ai débarrassé la communauté de cette vermine. Techniquement, je ne les ai pas assassinés, parce qu’ils n’étaient pas des êtres humains». Néanmoins, alors que Dexter Morgan fait justice au sein de la police, son double réel n’exerçait plus dans les forces de l’ordre lorsqu’il a commis ses crimes, entre 1986 et 1988, puisqu’il avait été renvoyé pour faux témoignage en 1985. Selon son avocat William McKinley Hennis, le stress causé par la perte de son travail, aggravé par une maladie grave non diagnostiquée, a transformé Manuel Pardo en «quelqu’un qu’il n’était pas».

Manuel Pardo a été condamné à la peine de mort en 1988. Il a été exécuté mardi soir en Floride (minuit en France) après 24 longues années passées dans le couloir de la mort.

5 thoughts on “Dexter est mort

  1. via G+
    Oui, je savais que Pardo avait, paraît-il inspiré le personnage de Dexter. Perso, je suis fan de la série. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *