luttons contre le froid : les mannequins qui vous réveillent en 2013

Share

Vous aussi la météo actuelle a tendance à briser vos envies d’air libre. vous aussi vous vérifiez trois fois par jour que les fenêtres sont bien fermées et les radiateurs à fond. Alors vous sortez la troisième polaire et comme une vieille femme devant son feu, s’endormant au rythme des grésillement des brindilles qui se fendent sans souffrance, vous vous laissez aller à quelques rêves sombres. Bon en gros c’est l’hiver qui frappe à la porte les trois coups traditionnels de son spectacle ou comme Beethoven le disait des quatre premières notes de sa symphonie la plus célèbre : c’est le destin qui frappe à la porte… Aujourd’hui, pour toi lectrice et pour toi lecteur, c’est l’actualisation du fantasme sur papier glacé qui frappe à la porte alors vas tu lui ouvrir tes bras réfrigéré ou vas tu tourner la page d’un simple clic ?

On en a retenu cinq, bon quand je dis “on” je veux dire “moi” mais j’ai quand même jeté un regard attentif à ce que pouvait en dire les spécialistes du domaine alors accordez moi le “on” pour cette rubrique hivernale. Les éléments biographiques sont tirés des articles de sites spécialisés ! Je disais donc “on en a retenu cinq” par sexe ce qui nous fait 10 charmante gueules de vainqueurs dans le domaine du corps qu’on aime tant envier et donc détester quand le printemps rempli les salles de sport de la région parisienne.

Numéro 5 : chez les femmes – Aymeline Valade

Aymeline_Valade_top_seins_nus_naked_sexy
Aymeline Valade par Karl Lagerfelf

 

Très jeune, Aymeline Valade ne cessait d’être démarchée par des scouts. Mais avec un seul rêve en tête, celui de devenir journaliste, la jolie Montpelliéraine refusait d’embrasser une carrière de mannequin. En 2009, elle finit par céder lorsqu’on lui propose une place au sein de l’agence Women Management et fait ses premiers pas dans l’industrie de la mode tardivement. A l’occasion de ses premiers défilés lors de la Fashion Week Automne-Hiver 2011/2012, on retrouve Aymeline sur les podiums de Chanel, Chloé, Gucci, Louis Vuitton, Marni, Moschino, Rick Owens, Versace ou encore Haider Ackermann. Les créateurs Alexander Wang, Etro, Kenzo, Lacoste et Lanvin tombent sous le charme de sa beauté froide un brin garçon manqué et la sacrent égérie de leur maison.

Elle multiplie depuis les apparitions sur le catwalk (Balmain, Dior, Fendi, Missoni…) et en couverture des magazines (Vogue, Numéro, Harper’s Bazaar…). Un beau palmarès pour celle qui est entrée dans le métier à l’âge 24 ans mais qui s’est depuis bien rattrapée. L’ascension fulgurante de la charismatique brunette a fait d’elle aujourd’hui l’un des top models les plus demandés au monde.

Numéro 5 : chez les hommes – Baptiste Radufe

Baptiste Radufe

A tout juste 20 ans, le rennais fait partie des mannequins les plus prisés par les marques pour défiler qui semblent craquer pour sa moue adolescente qui, a titre tout à fait personnel me laisse relativement froid. Rien que sur la dernière fashion week, on l’aura croisé chez Kenzo, Prada, Burberry, Jil Sander, Paul Smith, Dior Homme, Lacoste, ce qui semble démontrer que la mode des très (trop) jeunes mannequins semble se transmettre des femmes aux hommes … soit !

Numéro 4 : chez les femmes – Jourdan Dunn

Jourdan Dunn

Repérée en 2006 à l’âge de 16 ans dans les allées d’un magasin Primark de Londres par  l’agence Storm Management, Jourdan Dunn avait déjà tout d’un top. Du haut de son 1m78, les professionnels de la mode voyaient en elle la future Naomi Campbell… sans se tromper puisque l’année suivante, la jolie métisse d’origine jamaïcaine était le premier mannequin noir à défiler pour Prada depuis la tigresse en 1997. En passant surnommer un mannequin noir la “tigresse” je me demande si ca ne fait pas un peu “ya bon banania” … a t’on jamais entendu parler de l’ourse blanche des podiums ?

Bon sa carrière décolle en flèche et Jourdan s’impose comme un top-model international et incontournable. Dès les Fashion Week de 2007, c’est déjà très expérimentée qu’elle fait ses premiers pas sur le catwalk de Marc Jacobs, Salvatore Ferragamo, Ralph Lauren, Alexander McQueen, Hermès, Tommy Hilfiger ou encore Diane Von Furstenberg. Le Vogue britannique la présente alors comme « LE nouveau mannequin du moment ». Et depuis plus rien ne semble pouvoir arrêter l’ascension de ses immenses jambes toutes fines qui portent, on ne sait comment un corps qui parfois frôle l’apparence de la dysenterie … les bonheurs de la mode du nouveau millénaire !

Numéro 4 : chez les hommes – Benjamin Eidem

Benjamin Eidem by Enokae
Benjamin Eidem

On passe de l’étape minou à minet se faisant homme grace à Benjamin Eidem, sa gueule d’ange qu’on imagine un peu dans un vieux film des années 50 comme le petit frère du héros mais un petit frère prometteur ! le suédois de 22 ans enchaîne séries mode et publicités, pour ne pas citer ses apparitions pour Adidas, Hugo Boss, John Galliano ou encore Valentino. Un mec aux airs de petite teigne qui ne laisse décidément personne de marbre…

Si on le met en 4ème position ce n’est pas un hasard puisque voyez vous il est classé au 4ème rang des mannequins masculins préférés des grandes maisons de la mode…  Eidem a été découvert à l’âge de 18 ans devant un restaurant. Un agent s’est approché de lui et lui a, comme dans une série B proposé de devenir mannequin ce que le mâle en question a tout de suite refusé … Il n’était pas ce genre de garcon ! Sa famille et sa petite amie l’ont persuadé de changer d’avis…

Le suivi des efforts de «Modellink” et la persuasion de sa famille et sa petite amie finit par le convaincre du contraire.

Numéro 3 : chez les femmes – Karlie Kloss

l'égérie zombie - Karlie Kloss
Karlie kloss

Si vous aimez les squelettes et les zombies alors vous allez adorer notre numéro 3… Élevée au rang de supermodel, Karlie Kloss est citée par Vogue Paris comme étant l’une des meilleures mannequins des années 2000. Celle qui se destinait à l’origine à une carrière de danseuse signe avec l’agence Elite à l’âge de 15 ans et fait immédiatement sa première couverture pour le Vogue Teen. On est en 2007, la jolie Américaine est alors repérée comme un futur model très prometteur.

Son physique atypique et sa maigreur font polémique mais interpellent rapidement les créateurs qui voient en elle une reine des podiums. Car Karlie Kloss ne ressemble à personne. Son regard et sa démarche lui valent le surnom de Zombie, mais contribuent à son succès et à son originalité. Elle enchaîne les défilés notamment pour Shiatzy Chen, Karl Lagerfeld, Marc Jacobs, Zac Posen, Givenchy, Gucci, Valentino, Louis Vuitton et Versace. La jeune femme fait également partie des « Anges » stars de Victoria’s Secret depuis 2011. En cette Fashion Week Automne-Hiver 2013/2014, on retrouve partout le visage de la belle, égérie de la campagne Mercedes-Benz, partenaire officiel de l’évènement.

Numéro 3 : chez les hommes – Matthieu Charneau

Matthieu Charneau
Matthieu Charneau sous le regard de Pierre et Gilles

C’est l’un de nos chouchou ici et on en a déjà longuement parlé… Matthieu est doucement mais surement entrain de devenir l’un des symbole des bogosses français loin des petits garçons boudeurs et rasés sous les aisselles que la mode internationale impose sur papier glacé. Matthieu ne plait pas à tous le monde avec son physique naturel mais o combien charmant, qui semble incarner un revival de la mode des années 70. Du poil, de la moustache, du muscle et du sex appeal … Matthieu est l’égérie de la nouvelle mode gay qui, vous le savez bien annonce toujours la mode hétéro, enfin celle de dans 5 ans …

Numéro 2 : chez les femmes – Constance Jablonski

Constance Jablonski
Constance Jablonski

Constance Jablonski n’avait que 16 ans lorsqu’elle remportait haut la main le concours Elite Model Look. Mais ce n’est que 2 ans plus tard, après avoir décroché son baccalauréat, qu’elle se lançait dans le mannequinat. En quelques années seulement, la blonde charismatique aux yeux bleus translucides est devenue l’un des tops les plus en vogue de la mode à l’international. Et fait partie des plus belles femmes au monde.

Immédiatement, le charme angélique de la Lilloise a fait son petit effet. En 2010, alors âgée de 19 ans, Constance Jablonski est déjà sollicitée par les plus grands, de BCBG à Donna Karan en passant par La Perla, Louis Vuitton, Lanvin, Dries Van Noten ou encore Victoria’s Secret. Cette même année pour les défilés Printemps-Eté, elle est le mannequin le plus sollicité par les créateurs et participe à toutes les Fashion Week, marchant en rythme pour plus de 70 marques.

Nouvelle sensation mode, Constance devient égérie pour D&G et Estée Lauder, enchaînant les campagnes pour Y-3,Topshop, Benetton, Moschino, Barney’s Hermès et Cesare Paciotti. Toute aussi sublime sur papiers glacés, les rédactrices tombent rapidement sous le charme de ce visage désormais incontournable. A ce jour, la belle ne compte pas moins de 7 couvertures de Vogue et a aussi posé pour Marie Claire, Interview, Pop Magazine, Zoo, V et Numéro.

Numéro 2 : chez les hommes – Simon Nessman

Simon Nessman
Simon_Nessman
Simon Nessman

ALERTE BOMBASSE ! Canadien à héritage mi-autrichien mi-écossais : Oui, le mélange a décidément du bon… Du haut de ses 23 ans, Simon Nessman nous envoûte depuis maintenant plusieurs saisons. A cause de ses cheveux bouclés ? De ses lèvres charnues ? Ou peut-être de son corps d’éphèbe ? On ne sait plus où donner de la tête. Simon ne perd en tout cas pas le nord et reste fidèle à H&M, Michael Kors ou encore Giorgio Armani, pour qui il pose volontiers depuis plusieurs saisons. Disons que les images parlent d’elle même …  Alors en cadeau, à la fin de l’article vous retrouverez la version longue de la vidéo de Weber pour Acqua Di Gio. Réalisée en janvier 2012 sur une plage de Miami, elle est inspirée par l’île de Pantelleria située au large de la Sicile, baignée par la chaleur de l’Afrique toute proche et surnommée “La Perle noire de la Méditerranée”. Un film d’une poésie rare dont chaque image ou presque mérite contemplation.

Numéro 1 : chez les femmes – Karolina Kurkuva

Karolina Kurkuva

 

Karolina Kurkuva et le nombril tricheuse vas

Rassurez-vous, pas besoin d’être parfait pour être mannequin et même pour être la plus belle de toutes. La ravissante Karolina Kurkova n’a pas de nombril depuis son enfance. Malgré ce petit détail cela ne lui a pas empêché de devenir une des femmes les plus belles du monde.  D’après les photographes, la jeune femme étant mannequin lingerie, il serait nécessaire de retoucher ses photos afin d’effacer ce petit défaut. De ce fait, chaque photographe dispose d’une collection de photos de nombrils, pris dans tous angles afin de pouvoir palier à ce problème…

Karolína Kurková, née en 1984, débute dans le mannequinat lorsqu’un de ses amis envoie des photos d’elle à une agence de mannequins située à Prague. C’est à Milan qu’elle fait une rencontre décisive. En effet, Miuccia Prada, (Prada et Miu Miu), lui fait signer son premier gros contrat. Elle est alors âgée de quinze ans. Elle est l’un des plus jeunes mannequins à poser en couverture du magazine Vogue, ce qui lui permet d’être remarquée dans le monde de la mode. Par la suite, elle défile pour de grandes marques telles que Tommy Hilfiger, YSL ou encore Chanel et apparaît dans les campagnes publicitaires de Tommy Hilfiger, Valentino, Louis Vuitton, John Galliano, Chanel, Dior, Hugo Boss, Versace, H&M, Armani, et d’autres. Elle participe également au défilé de la marque de lingerie Victoria’s Secret, qui rassemble les plus grands mannequins et en 2002, elle devient un Ange de la marque. Durant le défilé de la même année, elle porte le Fantasy Bra, un soutien-gorge d’une valeur de près de 10 millions de dollars. Toujours en 2002, elle reçoit le prix du « Mannequin de l’année » aux Vogue Fashion Awards et la célèbre  Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue États-Unis, déclare qu’elle sera la prochaine « supermodel ». Voilà qui est fait en novembre 2008 quand elle est élue « femme la plus sexy du monde » par la chaîne de télévision E! Entertainment Television et bat Angelina Jolie, Scarlett Johansson, ainsi que les mannequins Gisele Bündchen, Heidi Klum et Adriana Lima.

Numéro 1 : chez leshommes – Sean O’Pry

Sean O'Pry

 

C’est à croire que certains garçons sont voués à devenir des cover boys, en voyant Sean O’Pry : tandis qu’il nous a laissé sans voix dans la campagne de “Spicebomb”, le dernier parfum pour homme de Viktor & Rolf , l’américain de 23 ans que l’on croise depuis plusieurs saisons chez Zara (en affiche, pas en vrai, sait-on jamais) marque les esprits avec ses yeux bleus perçants et des lèvres… à se damner.

Sean O'Pry

En 2006, O’Pry a 17 ans et est repéré grace à ses photos de bal de fin d’année publiées sur son MySpace. Depuis lors, O’Pry est la star de nombreuses campagnes publicitaires pour Calvin Klein , Giorgio Armani , Versace , Dolce & Gabbana , Ralph Lauren , Gianfranco Ferré , H & M , Armani Jeans , Marc Jacobs , Emporio Armani et bien d’autres

Il ouvre les défilés de Versace , Yves Saint Laurent , Givenchy et Salvatore Ferragamo , et conclue ceux de Moschino ,Trussardi et Zegna . En Février 2013, il prend la première place du classement models.com … le voici considéré comme le mannequin le plus beau de la planète  puis le mannequin le plus puissant du monde de la mode par Forbes.

Et là encore vous allez avoir un petit cadeau en prime le clip Spice Bomb : behind the scenes parce qu’ici on ne peut rien vous refuser alors Marie pense bien à fermer la porte de ton bureau avant de regarder la suite ca pourrait choquer le petit homme stressé 😉

SPICEBOMB: Behind the Scenes

et comme promis …

 la petite baignade de Simon Nessman pour Giorgio Armani

 

Bruce Weber: Wet and Wild on Nowness.com.

1 thought on “luttons contre le froid : les mannequins qui vous réveillent en 2013

  1. tu as repris le classement masculin de Tétu mais avec une modification avec laquelle je suis bien d’accord il est beau le matthieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *