J’ai vu After Earth … mais qui est donc ce Will Smith ?

Share
Will Smith n’est pas encore prêt pour la retraite

Que cela se sache, je suis un grand fan de Will Smith et ce quoi qu’il fasse ; j’appartiens à cette génération qui en a fait le grand frère idéal, le fantasme absolu du mec bien dans sa tête, « coolissime »… du rappeur des années 90 à la star internationale du cinéma américain … j’aime Will Smith sous toutes les coutures et jamais, ô grand jamais, il ne me serait venu à l’idée de critiquer ses films qui, chacun dans son domaine, me transforme en spectateur compréhensif et facile…

Je ne critiquais jamais les films de Will Smith mais c’était avant « After Earth ! »…

Ce n’est pas que l’histoire soit mauvaise, non elle est plutôt originale et alléchante : Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash. Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

Le problème, parce que vous l’avez bien compris, il y a un « hic » dans tout ça, c’est que pour la toute première fois nous devons faire face à un film de Will Smith qui n’a absolument aucun second degré.

Le réalisateur, Night Shyamalan, dont on se pressera d’oublier le nom a décidé d’une mise en scène totalement plate sans la moindre trace d’humour si ce n’est peut être une seule et unique réplique à la fin du film ; sans une once de prise de distance : Will Smith en héros vieillissant transmet le flambeau à son fils. C’est là tout l’objet du film au sens propre comme au figuré. Alors déjà disons le tout de suite : je refuse absolument l’idée d’un Will Smith vieux, fatigué et au bord de la retraite ; c’est totalement insupportable pour mon côté « groupie » ! L’émotion est au niveau zéro et l’aventure contée est d’un ringard sans nom… se résumant comme l’explique maleviolentreviews à “quelques bestioles terrestres comme un aigle numérique, des panthères numériques et heureusement un extraterrestre numérique, unique point positif de cette œuvre de SF molle et sans panache. Deux/trois scènes d’action pas terrible exercées par Jaden Smith, toujours aussi souple malgré son regard de chien battu, un décor de forêt dense pas vraiment ébouriffant et des scènes de flashbacks aussi intrigantes que mal fichues constituent donc cette nouvelle double erreur, celle de Will Smith parti dans des exubérances égocentriques et celle de Shyamalan, à des années de lumière du génie de ses premiers films.”

Ainsi non seulement le scenario est sacrifié mais en plus le (très) jeune Jaden Smith n’est pour sa part pas encore prêt à la prendre … la relève. Il s’en sort certes pas mal dans un rôle qui n’était pas taillé pour un gosse de 15 ans mais plutôt pour un jeune de 18/19 ans et c’est là aussi que ça ne colle pas dans ce film …

Jaden Smith et son éternel regard de chien battu

Jaden Smith est jeune … terriblement trop jeune pour le rôle qu’on a absolument voulu tailler pour lui parce que ce film c’est très clairement un énième cadeau de papa pour lancer la carrière du fiston.

Sachez le, les parents de Jaden Smith sont bien décidés à nous imposer le morpion comme une future grande star internationale … dans quelques années des jeunes filles hurleront des « Jadeeeeeeeenn » aux portes d’un palace parisien en demandant à leurs parents qui donc est ce « Will » Smith… dont ils parlent… Oui, Will Smith sera bientôt le nouveau Kirk Douglas, un souvenir pour grands-mères qui s’efface au profit de Michael Douglas et de ses théories passionnantes concernant l’impact du sexe oral sur le cancer de la gorge !

Jaden Smith a donc 15 ans mais déjà il est à l’affiche du film A la recherche du bonheur, où il joue le fils du personnage interprété par Will Smith (ô surprise), rôle pour lequel il remporte le MTV Movie Award de la meilleure révélation masculine. En 2008, il apparait aussi mais brièvement dans le film Le Jour où la Terre s’arrêta, réalisé par Scott Derrickson. Il joue également aux côtés de Jada Pinkett, sa mère, dans le clip d’Alicia Keys, “Superwoman”… et comme papa il rap aux côtés de Justin Bieber deux ans plus tard sur “Never say never”, la bande originale de Karaté Kid, remake du film culte de John G. Avildsen, dans lequel il incarne le jeune élève de Jackie Chan…. On vous aura prévenu … « a star is born »

7 thoughts on “J’ai vu After Earth … mais qui est donc ce Will Smith ?

  1. on peut certes faire du second degré dans un film non humoristique.
    Mais ici, il s’agit de l’histoire d’un homme qui a été façonné par les épreuves. L’exile sur une autre planète, devoir quitter la Terre. Voir ces deux filles mourir attaquées par une bête. Devoir conquérir un nouveau monde pour pouvoir survivre … non ce n’est pas un homme qui a envie de faire de l’humour ou du second degré. Cela collerait mal dans le scénario du film.
    Je trouve Will Smith très juste au contraire dans ce personnage dur.

  2. via g+
    Errr…Je cite: “Absolument aucun second degré” et “sans la moindre trace d’humour” ? Le ton du film était justement fait pour être grave. After Earth n’a pas ( jamais ?) été pensé pour être une comédie style “Hitch”.

    1. comment dire … il y a une différence entre “comédie” et “second degré” … un exemple independance day n’est pas une comédie mais tu peux le regarder de différentes manières … là c’est impossible After earth se prend au sérieux et n’est pas au niveau pour ca … enfin ca n’engage que moi :-)

      1. Le second degré touche le domaine de l’humour. Si vous dites que le film n’a absolument aucun second degré, vous affirmez qu’il aurait été écrit pour être en partie ( ou totalement ) humoristique ( donc en partie une comédie ), ce qui n’est pas le cas d’After Earth.

        Si vous désirez parler de plusieurs niveaux de lecture ( ce qui n’est pas forcément en rapport avec de l’humour ) ce qui est impliqué par le fait de regarder le film de différentes manières, un film comme Inception ( ou même I-Robot pour prendre un exemple avec Will Smith ) conviendrait bien mieux. 

        1. il y a du second degré dans IRobot … et ce n’est pas un film “humoristique” et ce n’est pas de la comédie … les choses ne rentrent pas aussi aisément dans des cases pré formatées mais bon je crois surtout que nous n’avons pas du tout la même définition de “second degré” donc ca fausse la discussion :-)

          1. parfait vous comprenez donc parfaitement qu’on peut faire du second degré sans pour autant être dans une “comédie” pour le reste après avoir lu vos critiques de films je suppose simplement que nous ne regardons pas du tout de la même manière les films ce qui explique cela mais vous aussi vous maniez avec talent le second degré par exemple à propos de Batman: The Dark Knight Rises “Chez les acteurs, on ne note aucune fausse note” c’est du second degré ?! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *