Game of Thrones : les noces de sang ou les ressorts d’un succès planétaire

Share

 

Winter is coming
Winter is coming

J’ai publié il y a déjà quelques temps un article pour expliquer comment et pourquoi j’étais si rapidement devenu un fan absolu du travail de George R.R. Martin. Pour comprendre le succès de la saga, il faut aller bien au-delà de la très bonne qualité de la série qui n’est finalement qu’une adaptation de la saga littéraire parce que derrière le succès télévisuel il y a d’abord et avant tout un triomphe littéraire.

Il y a des choses que la télévision ne peut nous faire partager et cela malgré une excellente réalisation. Il s’agit d’abord d’une ambiance, d’une vision politique globale construite de toute pièce mais s’appuyant sur des fondations réelles. Nous sommes bien loin de l’imaginaire d’un Star Treck ou d’un Star Wars, n’en déplaise aux fans, dans Game of Thrones tout est d’une précision sans faille mais d’une précision humaine et crédible. Seul George R.R. Martin a réussi à me faire croire aux dragons, peut être en en faisant d’abord sans son livre un mythe. Derrière le fantastique distillé à doses homéopathiques comme pour mieux apprivoisé le lecteur, la géographie, les relations politiques, les questions religieuses qui prennent de l’ampleur dans les derniers tomes de la saga non encore transposés à l’écran, tout semble nous faire plonger dans l’histoire des terres anglo-saxonnes du Moyen-âge. Remake de la guerre des Roses, des conflits incessants entre l’Angleterre et l’Ecosse, on retrouve même l’image un peu barbaresque de l’Irlande et les mystères des landes désertiques de la haute Ecosse.

Œuvre gigantesque de 15 tomes et encore à cette heure inachevée, Game of Thrones, est un pont entre les aficionados du roman historique et les adeptes de Fantasy.

Un pont qui ne faiblit jamais grâce au stratagème de narration de l’auteur : le sacrifice de héros.

Ne vous y trompez pas quand vous vous lancer à l’assaut du Trône de Fer chaque personnage (ou presque) que l’auteur vous rendra sympathique aura droit, à un moment ou à un autre, à une mort particulièrement violente et injuste. Jusqu’à maintenant les auteurs de longues séries s’acharnaient à mettre en danger leurs héros pour les sauver à la fin du chapitre, ici il les achève dans un bain de sang des plus effroyables. Pas une bonne âme, pas un bogosse ne résistera au coup de couteau de l’assassin, à la trahison ou à l’exécution. Seul réconfort dans cette noirceur … les méchants y passent aussi. C’est ainsi qu’en l’espace de 14 tomes (dans la version française) il ne reste (pratiquement) aucun des personnages du 1er tome ! Certes j’exagère un peu et je n’entends pas ici spoiler à tout va l’histoire pour celles et ceux qui s’acharnent à préférer la télévision à la lecture mais imaginez seulement la souffrance que j’ai pu ressentir cette soirée, il y a quelques mois déjà, quand j’ai « vu » le sang des Starck dégouliner des pages de mon livres sous mes yeux ébahis et que j’ai du me taire et tourner 10 000 fois ma langue dans ma bouche avant de participer avec conjoint et amis à de longues conversation sur Winterfell et l’avenir de la dynastie que je savais pratiquement anéantie !

Quoi qu’il en soit le nombre de morts ne cesse d’augmenter au fur et à mesure des épisodes. Des fans ont réalisé ce petit montage de RIP pour rendre hommages à toutes celles et ceux que nous avons aimé et qui ont disparu depuis le début de la série.

 

Pour tout vous dire les choses ne vont pas aller en s’arrangeant et on va encore entendre des cris poussés sur les canapés  des cinq continents  par un public prostré et malheureux lors des prochaines saisons… Des larmes et des cris … c’est bien là ce que l’on peut découvrir dans cette petite vidéo qui compile quelques réactions du public devant l’épisode phare des “noces de sang” ! J’ai à ce moment une pensée émue pour ma moitié qui ressemblait ce soir là à un bon mélange de tous ces téléspectateurs …

Le problème avec ce mouvement perpétuel qui voit disparaitre des dizaines de personnages pendant que le même nombre apparait c’est bien sur qu’on peut parfois un peu se perdre mais finalement c’est peut être là aussi tout l’intérêt d’une saga sans fin … on ne sait plus qui détester ou aimer ! pour ceux qui aiment avoir les idées aux clairs voici une liste relativement à jour ! (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *