Marine le Pen et le syndrome Homeland

Share
Un homme, un cheich, une barbe ... attention Marine ... ils sont partout !
Un homme, un cheich, une barbe … attention Marine … ils sont partout !

Vous devez probablement connaitre Homeland. Il s’agit d’une série américaine adaptée d’une série  israélienne, Hatufim (en hébreu : « Enlevés »). Le synopsis disponible sur wikipédia résume parfaitement l’intrigue : Après une confidence d’un de ses informateurs, Carrie Mathison, agent de la CIA souffrant en secret de trouble bipolaire, est la seule persuadée que Nicholas Brody, un marine américain libéré lors d’une opération commando en 2011 au terme de huit ans de détention par Al-Qaïda, a été « retourné » et représente un risque pour la sécurité nationale du pays. Sa persévérance, qui va virer à l’obsession maladive, pour suivre le comportement du marine, va l’amener à déterminer si le traumatisme du soldat est réel, ou s’il participe à une conspiration visant les États-Unis.

Ce matin, en écoutant Europe 1 je n’ai pu m’empêcher de penser à Carrie Mathison… C’est le personnage que Marine Le Pen a choisi d’interpréter avec de légères hésitations dans la voix s’accentuant  au fur et à mesure où Thomas Sotto la poussait dans ses retranchements. On l’entendait presque se répéter dans la tête : “ferme là tu racontes des conneries” mais voilà peut être que Marine Mathison souffre également de trouble bipolaire et qu’une fois lancée plus rien ne peut plus l’arrêter de débiter des âneries  …

Seuls ceux qui ont le privilège et la chance de ne pas disposer des chaines info peuvent ne pas savoir que quatre citoyens français ont été libérés, après 3 ans de prise d’otage  par des terroristes islamistes. A leur retour en France, alors qu’ils descendaient d’avion juste derrière Laurent Fabius (parce que lolo a la priorité même sur les otages) ils sont apparus sur nos écrans avec de belles barbes et pour le plus jeune un cheich … Il n’en fallait pas moins pour que la Marine se lance dans une grande diatribe à la Carrie …

Ces images m’ont laissée dubitative, je vous le dis très sincèrement. J’ai trouvé cette extrême réserve étonnante, j’ai trouvé leur habillement étonnant, j’ai ressenti un malaise en voyant ces images, je pense que j’ai pas été la seule, voilà… On avait l’impression d’avoir des images d’hommes très réservés, c’est le moins qu’on puisse dire. Les deux qui portaient la barbe taillée d’une manière qui était tout de même assez étonnante, l’habillement était étrange. Excusez-moi, mais cet otage avec le chèche sur le visage, tout ça, ça mérite quelques explications de leur part. C’est vrai que ça a laissé je crois une impression étrange aux Français […] Non, non, écoutez, non, je ne suis pas dans l’allusion, je vous explique le sentiment que j’ai eu et je pense qu’il est partagé par un certain nombre de Français. J’irai pas jusqu’à faire des théories, je crois que je ne serais pas dans mon rôle.” (sans blague ?)

Quelques heures plus tard Marine le Pen maintient ses propos tout en reconnaissant qu’ils étaient “maladroits” alors que la mère du dangereux otage à cheich explique un peu mal à l’aise qu’il s’agit simplement d’une manière de soutenir les otages non encore libérés … et c’est là que je m’interroge : et si tout simplement (après trois ans dans le désert) le jeune homme appréciait tout simplement de porter un cheich ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *