Quand la télé anglaise explique aux ados comment mesurer … leur sexe

Share
Le moment que tous les adolescents redoutent
Le moment que tous les adolescents redoutent

Je ne vous cacherai pas le sourire qui est apparu sur mon visage quand j’ai appris au hasard des affichages d’amis sur Facebook, l’existence de cette vidéo. Il s’agit d’une émission de télévision grand public qui passe en Angleterre sur Channel 4 et qui cette fois s’attaquait à l’un de mes sujets grivois estivaux de prédilection : le regard de l’homme sur son sexe.

Je m’attendais à une présentation un peu ennuyeuse et technique avec graphiques et dessins quand je redécouvre l’humour et le naturel de nos cousins britanniques qui décident de se déplacer, mètre à la main et caméra à l’épaule dans le vestiaire d’une équipe de rugby britannique…

oups
oups

Il n’y a rien de grivois dans cette vidéo, bien au contraire, elle vient apporter des réponses claires aux questions que tous les adolescents de sexe masculins se sont posés plus d’une fois dans leur vie, surtout à l’époque où les douches collectives étaient réellement collectives et où les regards en biais n’étaient pas pervers mais simplement interrogatifs et visaient à répondre à une question existentielle fondamentale : suis je au dessus ou au dessous de la moyenne ?

Chanel 4 y va franchement et directement en expliquant comment mesurer la longueur et la largeur de son sexe, pourquoi on a toujours l’impression d’être plus petit que les autres parce qu’on regarde la notre du dessus et pas d’en face et bien d’autres choses encore…

Une émission à mettre d’urgence entre les mains de tous nos ado… s’ils parlent anglais… et que vous retrouverez en cliquant sur le lien “Vidéo”

 

1 thought on “Quand la télé anglaise explique aux ados comment mesurer … leur sexe

  1. Preuve que la Manche est beaucoup plus large qu’elle n’y parait. Une belle pédagogie pour les jeunes… et moins jeunes, avec humour, sérieux et bon goût. Désireux d’un peu d’audience, les médias français feraient bien de s’y intéresser. Et oui, au final, je pense qu’il est difficile de trouver un sujet plus universel, plus obsédant et plus captivant que celui-là ! Mais bon tout est affaire de mentalités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *